La surexposition à la télévision dans l’enfance rendrait gros et faible

Par posté le 20 juillet 2012

Selon une nouvelle étude menée au Canada, une trop grande exposition à la télévision durant l’enfance aurait un énorme impact sur la prise de poids, l’éducation et la force des futurs adultes.

Menée au Québec par les docteurs Caroline Fitzpatrick et Linda Pagani, cette nouvelle étude apporte la preuve concrète que la surexposition à la télévision a un réel impact sur le poids, la force et l’éducation des enfants en bas âge.

Menée sur des sujets de 2 ans et demi à quatre ans et demi, l’étude s’est principalement basée sur des mesures de poids et des tailles musculaires des différents sujets, mais également sur leur exposition à la télévision. Sur les 2.100 enfants inscrits au programme, environ 60% ont complété l’étude de bout en bout et ont donc servi d’échantillon pour la collecte des informations.

D’après les résultats, un enfant canadien passe en moyenne 9 heures par semaine devant la télévision, et plus l’enfant grandi, plus son exposition augmente, passant de 9 heures de moyenne à 15 heures à 4 ans et demi. En se basant sur les données collectées, les deux docteurs ont conclu que plus un enfant était exposé à la télévision, plus il avait de chances d’être plus gros que la moyenne et de se construire moins de muscles. Le docteur Pagani explique : “Nous savions déjà qu’il y avait un rapport entre l’exposition à la télévision et le poids des enfants, mais il s’agit de la première étude à montrer clairement le lien entre les deux.” En pratique, cela voudrait signifier qu’un enfant qui passe par exemple 20 heures par semaine devant la télévision a plus de chances de finir gros, d’être moins sportif et d’être plus faible qu’un enfant qui passe entre 12 et 15 heures par semaine devant la télévision.

Selon les deux docteurs, l’impact ne s’arrête pas là. Comme le docteur Flitzpatrick le rappelle : “L’enfance est une période critique pour le développement des habitudes et des activités. L’habilité à bien se comporter dans l’enfance pourrait avoir un impact sur les activités sportives à l’âge adulte.

En pratique, tout cela se mesurerait statistiquement par une augmentation de la taille de l’enfant de 0,5 millimètre par heure supplémentaire (par rapport à la moyenne) passée devant la télévision chaque semaine.

Plus que jamais, il est conseillé aux parents d’éviter d’exposer leurs enfants à la télévision plus de deux heures par jour, bien que ces moyennes ne signifient en rien qu’il s’agit là d’une conséquence inévitable.

On en parle sur le forum.

[ Source : DigitalTrends ]

 

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

Articles similaires

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>