Joharno le YouTuber, populaire mais pas star

Par posté le 30 avril 2012

En janvier dernier, sur mon blog perso, je lançais un appel aux YouTubers pour qu’ils me parlent de leur utilisation de YouTube pour bloguer. Parmi ceux qui m’ont répondu, on trouve Joharno, un célèbre personnage de la blogosphère vidéo franco-belge. Nous en parlions sur Geeko en février car il avait alors annoncé qu’il allait être payé par YouTube pour ses vidéos. Il avait, à l’époque, signé un contrat avec Melberries, une jeune startup française qui se propose de jouer les intermédiaires entres les producteurs de contenu et les plates-formes vidéo comme YouTube ou Dailymotion. Rencontre avec le premier Belge payé pour diffuser un blog vidéo sur YouTube.

Après maints contacts via YouTube et Twitter, Eddy Gabrys consent enfin à nous donner une interview. “J’en refuse beaucoup, indique-t-il. En plus, ma santé n’est pas très bonne en ce moment.” Rendez-vous est donc pris, sur les hauteurs de Liège, dans une cité sociale de Jupille. L’homme me reçoit chez lui, tout simplement. L’entrée donne sur cette pièce, celle que l’on voit de l’autre côté de la caméra, avec ses maillots d’Anderlecht, son T-shirt Secret story, les coupures de presse qui parlent de lui… Sympa de voir l’envers du décor.

Joharno la Légende reçoit Geeko

Me voilà donc chez Joharno, entre sa collection impressionnante de DVD et son armoire dédiée à l’une de ses idoles, Johnny Halliday. C’est là que le personnage est né, un jour, en 2006. “Ma femme était partie travailler. J’avais envie de délirer. J’ai fait une vidéo sur Dailymotion après en avoir vu une qui m’avait fait rigoler.” A ses débuts, cet ancien tourneur-ajusteur et ex-barman, s’est concentré sur le football et plus particulièrement sur le club de son coeur, le Royal Sporting Club Anderlecht. “J’ai eu le buzz d’un coup avec l’une ou l’autre de mes vidéos sur le Sporting. Puis j’ai commencé à poster sur YouTube et Wat.tv. J’ai eu de plus en plus de vues. Puis j’ai commencé à avoir des fans…”

Les fans. Joharno en parle tout le temps. C’est un véritable leitmotiv lors de notre rencontre. Ils sont le véritable moteur de sa motivation, voire de son quotidien. Le Liégeois en est à quelque 900 vidéos postées en 6 ans. Ce qui fait une moyenne d’une tous les deux jours. “C’est pour mes fans, précise-t-il. Je le fais pour eux. Au début, je parlais du foot, d’Anderlecht, de Zidane ou de Johnny. Puis j’ai suivi leurs conseils. Plusieurs m’ont demandé pourquoi je ne donnais pas mon avis sur d’autres sujets, vu mon franc parler et du fait que j’ai souvent un avis qui va à contre-courant.” C’est comme cela que notre homme a commencé à traiter des sujets aussi divers que la politique, la sexualité, la téléréalité… On peut aussi le voir donner des conseils pour draguer ou faire sa gym le matin. Un mélange des genres un peu particulier – amusant pour certains et complètement grotesque pour d’autres -, mais qui ramène plus de monde que le foot. “Je n’oublie pas mes premières amours footbalistiques mais je fais plus de vues depuis que je me diversifie.”

S’il dit arriver aux 13 millions de vues – “sans compter toutes les vues que les autres se font en téléchargeant mes vidéos sur leur compte”, explique-t-il agacé -, il est difficile de faire la part entre les fans et les nombreux internautes qui viennent l’insulter quotidiennement. Les “Tu fais honte à tous les Belges CONNARD xD” ou encore “Ta gueule” sont légions dans les commentaires qui sont affichés en dessous de ses vidéos. Joharno n’en a cure. “Les critiques, je les fucke. Tu peux leur dire : JE LES FUCKE ! Quand on a du succès, c’est normal qu’il y ait des jaloux.” En fait, toutes ces attaques semblent plus galvaniser ce vidéoblogueur qu’autre chose. Cela lui donne encore plus envie de poster de vidéos.

“J’aime beaucoup dire que je suis La Légende du web, ajoute-t-il, amusé. On me reproche de me prendre pour quelqu’un que ne suis pas mais les gens n’ont rien compris. En fait, j’ai eu tellement d’accidents et de maladies que mes potes m’appellent la Légende parce que je suis toujours en vie. C’est véridique. Je m’amuse donc beaucoup des réactions négatives quand je dis que je suis Joharno la Légende !!”

Comme d’autres YouTubers, Joharno est un grand adepte du clash dans ses vidéos. Ils s’attaquent réciproquement, entament une espèce de dialogue où l’on se combat avec des mots, des invectives, des brimades voire des insultes. Un de ses partenaires de clash favori s’appelle Cortex, connu, entre autres, pour avoir été condamné par la justice française suite à une vidéo où il menaçait d’égorger Marine Le Pen. “Il a des couilles, il ose dire ce qu’il pense. Comme moi, il vient de la rue. Il ne doit rien à personne. Je ne suis pas toujours d’accord avec ce qu’il raconte – d’ailleurs je l’ai déjà clashé quelques fois – mais je le respecte.”

Mais quand on parle de faiseurs de vidéos connus en France, c’est rarement le nom de Cortex que les gens citent mais bien des gars comme Cyprien, Norman, Hugo… Qui, eux, font vite quelques millions de vues par vidéo. Ce qui n’est pas le cas de Joharno. Ce dernier ne comprend pas trop le succès des trois gamins. “Si c’est vrai que leurs vidéos sont bien faites au niveau montage, quand je vais dans la rue et que je parle d’eux, personne ne les connait. Alors que moi, j’ai déjà eu de nombreux passages dans la presse et à la télévision. Tout le monde me connaît !” Si cette réflexion peut apparaître plus que naïve et manquant de discernement, le Liégeois livre une analyse quand même plus lucide lorsqu’il dit que : “C’est clair que leur public est plus jeune que le mien. Public qui va beaucoup plus sur Internet et qui partage donc plus leurs vidéos.”

Toujours est-il que Joharno a quand même réussi à avoir un accord avec YouTube pour ses vidéos. Via Melberries, comme expliqué plus haut. Mais La Légende n’est pas très contente. “On m’avait fait miroiter de meilleurs revenus, déplore-t-il. YouTube ne met pas assez de publicités avant mes vidéos. Là, je viens de toucher 150 euros pour le premier trimestre. Ce n’est pas beaucoup même si je préfère quand même les avoir dans ma poche que de ne pas les avoir du tout. On verra ce que cela donnera sur le long terme. Je fais un ou deux buzz par mois mais, pour le reste, les vues viennent au fur et à mesure.”

A la question de savoir s’il avait déjà songé à arrêter – 6 ans de blogging, c’est long -, il répond par l’affirmative mais il renchérit directement en disant qu’il tient pour ses fans et aussi parce que cela lui fait oublier ses douleurs. La maladie ne lui permettant pas de se déplacer comme il le souhaiterait. Celle-ci lui fait beaucoup relativiser les choses : “Je n’aime pas les vidéos de moi. Ok, elles m’aident à tenir le coup et à m’amuser, mais c’est tout. Si c’est sympa que des gens s’intéressent à vous, je ne suis qu’un mec qui fait des vidéos. Pas une star du net comme on me présente parfois dans les médias français. Ils exagèrent toujours ceux-là. En Belgique, on dit plutôt que je suis populaire. Mais pas une star. C’est mieux.” Il ajoute que s’il se prenait pour une star, il accepterait toutes les sollicitations qu’il dit recevoir de nombreux médias, afin d’accroître sa notoriété.

Si son discours vogue entre humilité et mégalomanie, Joharno est quand même un exemple intéressant du gars qui s’est fait son trou tout seul sur le web. Sans faire des vidéos de pro. Sans grande prétention. Mais avec une production récurrente. En gérant sa communauté au jour le jour avec générosité. “Comme cela, je laisserai un trace quand je ne serai plus là.”

Terminons ce billet comme Joharno termine certaines de ses vidéos : “Vive anderlecht nondidju té”

A découvrir : un portrait de Joharno réalisé par une équipe de TF1 pour l’émission Sept à Huit.

Articles similaires

  • Pas d'article similaire

9 Comments

  1. joharno

    30 avril 2012 at 10 h 52 min

    je suis la légende et je vous fuck les rajeux et mes fans je vous adorent
    bravo pour l article
    mais il y a juste un truc ou je me suis tromper c ‘est sur la somme c est 158 euro en 2mois et 10 jours
    je te remercie d avoir fait ce beau travail car souvent on raconte pas ce que je dis et on invente
    eddy gabrys alias joharno

    • Mateusz Kukulka

      30 avril 2012 at 16 h 02 min

      Merci pour la précision. Bonne continuation.

    • ZaiiDen

      5 mai 2012 at 16 h 20 min

      Bien dis , je suis moi aussi Belge et je dis Vive Joharno

  2. Marc

    30 avril 2012 at 12 h 54 min

    N’importe quoi ! C’est ridicule !

  3. Wasil

    30 avril 2012 at 13 h 53 min

    C’est bien normal d’être payé pour amuser la galerie.

    [partie du commentaire censurée]

    Alleï Anderlek’

    • Mateusz Kukulka

      30 avril 2012 at 16 h 03 min

      Cher Wasyl,

      merci à toi de commenter cet article mais veille à bien rester dans les limites acceptables. Pas d’attaques sur le physique, la santé, pas d’insultes, pas de remarques homophobes… etc.

      Bien à toi.

  4. Mps

    30 avril 2012 at 15 h 40 min

    Bravo gars

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>