Les autorités néo-zélandaises refusent de dévoiler la vidéo d’arrestation de Dotcom

Par posté le 11 avril 2012

Les autorités néo-zélandaises ont fait savoir aux avocats de Kim Dotcom qu’elles ne leur communiqueraient pas la vidéo d’arrestation du fondateur de Megaupload. Ces dernières pourraient pourtant être des preuves importantes du vice de forme qui pourrait mener à la fin des poursuites judiciaires…

Les avocats de Kim Dotcom devront se passer de la preuve qui aurait pu être salvatrice dans l’affaire Megaupload. Les autorités néo-zélandaises ont en effet indiqué qu’elles ne pouvaient leur communiquer une telle preuve, tout en soulignant que la vidéo en question reste à disposition de la justice si cette dernière l’exige lors du procès.

Lors de l’arrestation de son employeur, le chef de la sécurité des Dotcom a relevé que plusieurs infractions avaient été commises. Parmi celles-ci, le fait que la police qui a investi le domicile des Dotcom n’a pas donné son identité et a agi avec violence. Les avocats aimeraient connaitre en outre si le FBI était présent sur place et quelles armes ont été utilisées lors de l’arrestation Si les enregistrements en question finissent par être dévoilés durant le procès, Kim DotCom pourrait être innocenté grâce à un vice de procédure…

On en parle sur le forum.

[ Source : 3News ]

Articles similaires:

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>