Suppression de “Mademoiselle” en France: “Nous sommes plus libres en Belgique”

Par posté le 22 février 2012

Le terme ne figurera plus dans les formulaires administratifs français. Il sera remplacé par « madame », pris comme l’équivalent de « monsieur » et qui n’indique pas le statut marital. Une victoire pour les féministes mais pas pour tous. Bernard Pivot, sur Twitter, a ironisé sur cette décision, en alertant Twitter d’une réunion des “demoiselles d’Avignon pour décider de changer ou pas d’identité”.

Alertés par le débat qui se créait sur Twitter, nous avons demandé, par tweets, à Jacques Mercier son avis sur la question.

@JacquesMercier Est-ce que vous, elle vous fait réagir, cette suppression du “Mademoiselle” (administratif) en France ?
Jacques Mercier : “Je trouve ça magnifique et il était temps ! Non ?”

Vous comprenez l’émoi français?
“La France est plus attachée aux traditions. Nous sommes plus libres, je pense. Moins hiérarchisés ! J’ai toujours été choqué par Mademoiselle, Madame. C’est, sans exception comme au théâtre, entrer dans le très personnel. Il est intéressant de noter que déjà, au Québec, on ne dit plus mademoiselle qu’aux très jeunes filles depuis longtemps ! Bref, il était temps que quelqu’un mette le doigt dessus. Le tout sera de savoir jusqu’à quel âge on peut dire mademoiselle. Jusqu’à l’adolescence ?”

Quid de la Belgique ?
“La ministre de la culture, en charge de la langue, peut prendre des mesures – pour l’administration ! Ce qu’il faut faire d’urgence, c’est l’accord de l’adjectif au féminin quand il est proche, et pas que le masculin l’emporte systématiquement !”

Donc la problématique existe aussi chez nous ?
“Evidemment ! Dans la langue, depuis des générations, nous sommes en avance. Mais dans ce cas, il faut aider un peu… Si on reste “immobiles”, c’est la fin ! Langue morte !”

On dit souvent que l’usage l’emporte…
“Il faut proposer, expliquer, avertir. Et puis, après coup l’usage, les générations nouvelles adhèrent !”

Le débat a également porté sur la féminisation des noms de métiers avec Jacques Mercier et d’autres intervenants dans la conversation. Merci, donc, pour leurs apports à @Isa3521, @SamMourlon; @NNaizy, etc. Et maintenant, à vous ! Le débat continue…

Articles similaires:

38 Comments

  1. Etienne Froment

    22 février 2012 at 19 h 03 min

    C’est marrant moi j’en connais plein qui préfèrent justement être appelées “mademoiselle” que “madame”. Ca fait plus jeune, plus frais. Sans doute une question d’âge. Débat inutile pour ma part en tout cas, et complètement vide de sens. Me vois vraiment mal dire “madame” à une femme de 22 ans perso. Pareil pour l’accord, qu’on n’aille pas encore plus compliquer le français, il l’est déjà bien assez comme ça pour les étrangers!

    • un type

      22 février 2012 at 23 h 50 min

      Ben on dira « Mademoiselle » aux rombières et « Madame » aux plus jeunes comme ça tout le monde sera content(e) et on n’y comprendra plus rien du tout.

      • lourtioux

        19 février 2014 at 11 h 02 min

        pour moi sa sera mademoislle h et madame l que sa sois en blegique ou en france merde

    • Legrand Laurence

      23 février 2012 at 16 h 36 min

      Non, ne changeons rien, ni dans nos société ni dans les autres. Le statut des femmes est tellement peu important qu’il est effectivement inutile d’en débattre…

    • Legrand Laurence

      23 février 2012 at 16 h 39 min

      Oui, ne changeons donc rien au statut de la femme, ni ici, ni ailleurs. C’est tellement peu important ces débat stériles…

  2. DJ

    22 février 2012 at 19 h 13 min

    Avant en France les filles avaient le choix de cocher mademoiselle ou madame sans aucune restriction (une fille de 8 ans pouvait cocher madame, une femme de 80 ans qui est a son 4eme mariage choisir le “mademoiselle”)

    Maintenant on impose “madame” génial comme innovation on leur retire une liberté…

    • Legrand Laurence

      23 février 2012 at 16 h 36 min

      Quelle liberté ?

  3. Katherine Almassy

    22 février 2012 at 20 h 23 min

    Je trouve que l’on devrait dire madame à toute femme qui a passé l’adolescence (18-20 ans). Je pense que c’est souvent l’usage en Belgique. Par contre, à Paris, on ne me sert que du ‘mademoiselle’ (ou pire encore, le condescendant ‘ma petite demoiselle’) alors que j’ai 35 ans et que je suis mariée depuis longtemps. Une façon d’infantiliser les femmes. Quand on reprend poliment un homme (‘en fait, c’est madame’), on a droit à ‘c’est pour vous faire un compliment’, ‘vous êtes jeune et jolie’, etc. Personnnellement, je ne veux pas des compliments d’hommes inconnus, simplement un peu de respect.

  4. christianstrategies.eu

    22 février 2012 at 20 h 34 min

    LE COMMUNISME DES GENRES: DANGER D’APOCALYPSE

    Dieu a crée la femme pour être un appui à l’homme, pour devenir une bonne épouse, soumise à son mari (Col 3:18), et une bonne mère, et pas pur rivaliser avec lui. La femme, tout en pouvant travailler et pouvant avoir les mêmes salaires, peut se remplir facilement d’orgueil de son nouveau rôle, et rivaliser dans le couple pour avoir une position dominante, tout en oubliant son rôle premier de bonne épouse, soumise, bonne mère, et première responsable des affaires du ménage/familiales… tombant donc dans la séduction satanique du modernisme/féminisme. Les conséquences sont dramatiques pour la sainte famille, ça suffit de voir les statistiques…

    les péchés, les divorces, les tendances homo/lesbiennes, les immoralités augmentant dans tout le monde dit « chrétien », les gens ne se marient plus, on oublie la sainte tradition chrétienne d’inégalité de genres, et on ouvre portes au processus qui aboutit à l’apocalypse… très dangereux, donc, mais comme l’apocalypse doit venir de surprise, on ne se rend pas compte, et tout semble aller bien… comme dans les jours de Noé… plus de détails sur le site de christianstrategies.eu liens ‘apocalypse decrypted’, ‘against feminism’, ‘idea against divorces’ …

    • Nicolas

      22 février 2012 at 21 h 08 min

      J’ai envie de dire lol. Ce n’est pourtant pas un mot que j’utilise souvent. Mais bon.

      Lol.

    • Aris

      22 février 2012 at 21 h 49 min

      J’étais en train de me demander si vous étiez juste ironique ou si vous croyiez vraiment à vos conneries machistes et homophobes, mais d’après votre répétition et votre lien vers un site extremiste catholique, je pencherais vers la seconde proposition.
      Je vous propose de prendre un peu de temps pour réfléchir à tout ça et vous demander si vous croyez vraiment à vos sornettes.

    • crimsonking

      23 février 2012 at 10 h 46 min

      hé bien! selon la bible, l’adultère est punis de lapidation: « Si un homme commet adultère avec une femme mariée, s’il commet adultère avec la femme de son prochain, l’homme et la femme adultère seront punis de mort. » Lv 20. 10, Faut il encore appliquer cela aujourd’hui ?
      Femme soumise … homophobie… diabolisation de la société par les peurs… c’est cà être chrétien ? Le monde “dit chrétien” est le vôtre seulement. Je vois plutôt un monde laïque, où les libertés prennent le pas sur les dictatures religieuses. Mieux vaut divorcer et se remarier heureux que d’entretenir la souffrance au sein d’un couple en guerre. La société évolue, monsieur, pas la religion apparemment.

  5. christianstrategies.eu

    22 février 2012 at 20 h 43 min

    CONSÉQUENCES NÉGATIVES DES DIVORCES SUR L’EX FAMILLE

    On facilite de plus en plus les divorces, et donc, le mal en occident : ça suffit qu’un des ex-époux veuille le divorce pour embêter le reste de la famille, souvent à cause du style de vie moderne et des féminismes/confusion/communisme des genres. En plus de la souffrance que l’autre époux peut subir, les grandes victimes sont les enfants qui voient son futur cassé à cause de l’égoïsme d’un des parents. Voici quelques conséquences des divorces:

    - augmentation des situations d’adultère/immoralités et désordres sexuelles, parce que souvent les ex-époux trouvent autres partenaires, tombant ainsi en péché mortel et désagrégeant la sainte famille traditionnelle

    - grande souffrance dans un des ex-époux (souvent)

    Concernant les enfants :

    - ils prennent plus fréquemment des calmants, sédatifs et antidépresseurs
    - ils ont plus fréquemment des problèmes de comportement et de violence

    - ils sont plus naïfs
    - ils plus de probabilités d’avoir tendances sexuelles désordonnées à l’âge adulte
    - ils ont plus fréquemment des résultats scolaires moins bons
    - ils plus de troubles d’alimentation et d’angoisses
    - ils sont plus sensibles au stress
    - ils beaucoup plus de probabilités de divorcer aussi à l’âge adulte
    - ils tombent plus facilement dans l’alcool et dans la drogue
    - ils ont moins de chance de subir le complexe d’OEdipe, requis pour une saine hétérosexualité
    - …
    enfin, les parents qui divorcent ne pensent pas aux problèmes qu’ils causent à leurs enfants, même si tout semble aller « bien »…

    Plus de détails sur le site de christianstrategies.eu, liens ‘against feminism’, ‘idea against abortion’ et ‘idea against divorces’
    http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/645707/la-moitie-des-enfants-de-parents-divorces-ont-des-difficultes-d-apprentissage.html

    • Fred

      23 février 2012 at 8 h 29 min

      Hum Génial votre site internet, beaucoup de contre (Islam, féminisme, avortement) et pour l’Opus Dei évidemment.

      La saine hétérosexualité, miam !

      Et heureusement que mes parents ont divorcé, sans eux, je ne serai jamais devenu homosexuel et donc pécheur.

      Mademoiselle Jésus saura, j’espère, me pardonner.

  6. christianstrategies.eu

    22 février 2012 at 20 h 44 min

    NE VOUS MARRIEZ PAS SANS UN CONTRACT JURIDIQUE DE PRÉVENTION DE DIVORCE : POUR VOTRE SÉCURITÉ…

    Pour augmenter fortement les garanties d’un mariage pour toute la vie, le meilleur c’est prier en famille tous les jours, de préférence le chapelet. La Vierge a dit que la prière en famille met la famille ensemble. Le jeûne fréquent aide aussi, bien sûr… et, selon la bible, la femme doit être soumise à son mari (Col 3:18), donc, pas d’égalité; le mari doit aimer sa femme, Col 3:19, et tous les deux ne doivent plus divorcer, même si les circonstances sont difficiles. Je propose aussi un contrat volontaire de responsabilité, le contrat juridique de prévention de divorce, à être vue avant par un avocat et à être signé (par les deux) au moment du mariage: ainsi, un divorce pourrait coûter 100.000.000.000 d’euros (valeur indexée aux coûts de vie), ce qui serait déjà un dissuasif au divorce. Les mauvais comportements seraient punis par des amendes… Source : christianstrategies

    • Nicolas

      22 février 2012 at 21 h 11 min

      Ça c’est valable pour les couples. Mais pour rester un bon curé, il faut juste remplacer le jeûne fréquent par le jeune fréquent.

    • rolls44

      1 mars 2013 at 16 h 27 min

      Bonjour, je viens de tomber par hasard sur vos textes, pour ma part, soit vous plaisanter, soit vous faites preuve d’un obscurantisme extrême. j’espère que vous plaisantez. sinon, êtes vous marié? quel âge avez vous? avez vous des enfants? allez vous à la messe le dimanche?..

  7. le 13eme cavalier

    22 février 2012 at 20 h 56 min

    Quand on est soldat on ne voit que des soldats, quand on est sous-officier on s’apercoit que certains subalternes sont “mieux moulé que les autres” et il faut être officier pour s’apercevoir que certains de ses subalternes sont “des femmes” (extrait du manuel “non officiel” de l’art du commandement)
    @Jacques Mercier “Je trouve ça magnifique et il était temps ! Non ?” > Si cela implique de renoncer à ce que nous prétendions être alors ma réponse sera “c’est consternant”….

  8. nadou

    22 février 2012 at 21 h 40 min

    Je me demande si fumer la moquette est un péché mortel ;-)

    • passifigue

      22 février 2012 at 22 h 25 min

      D’accord pour conserver “Mademoiselle” à condition de rétablir un équivalent comme “Damoiseau” pour les messieurs.

      • Mon canard

        23 février 2012 at 8 h 35 min

        Mademoiselle est composé de “ma” (adjectif possessif) et de “demoiselle”. Demoiselle vient du latin “domnicella”, diminutif et féminin de “dominus” signifiant “le seigneur”.
        Il existe déjà une formule pour désigner ces jeunes messieurs. Le protocole exige en ce cas qu’ils soient appelés “jeune homme” et pas “damoiseau”.
        Il vous est loisible de m’appeler “dieu” mais dans tous les cas de figure je vous interdirais de m’appeler “papa” ou “maman” ;-)

  9. Roark

    22 février 2012 at 23 h 26 min

    Mouais, je me demande bien comment le fait de remplacer une contrainte sociale par une contrainte étatique peut rendre plus libre…

    • Eilli

      23 février 2012 at 7 h 48 min

      “Mouais, je me demande bien comment le fait de remplacer une contrainte sociale par une contrainte étatique peut rendre plus libre…”

      c’est l’origine des lois;

      abus-> ouinouin d’une minorité-> lois ->une minorité qui s’aperçoit que c’est liberticide, une majorité qui se dit que c’est pour son bien

      les français ont renouvelé le genre avec sarkozi, ilk suffit que quelque chose passe à la tv pour qu’une loi soit pondue..
      le ps en Belgique a la même attitude,sauf que les lois ne suivent pas forcément ^^(encore heureux)

  10. Yep

    23 février 2012 at 0 h 07 min

    Il est vrai que c’est vraiment un sujet important par les temps qui courent ! Il y a peut-être plus urgent ?
    Ceci dit la mesure ne concerne que l’usage “administratif” du terme “mademoiselle”, je ne pense pas que cela concerne l’usage courant et quotidien ! De toutes les manières, le statut de mademoiselle pouvant évolué avec le temps, les enregistrements ainsi libellés dans les banques de données administratives risquent de ne plus être à jour !

  11. JJ

    23 février 2012 at 0 h 53 min

    Bof, il y a belle lurette que c’est l’usage dans les administrations belges. De toute façon, chacun peut toujours appeler les dames et demoiselles comme il l’entend, la langue est libre en France comme en Belgique. On peut aussi les appeler Docteure (si elle le sont, Professeur (idem), Ma Soeur (si on se sent catho), Maîtresse (si l’on use encore ses culottes sur un banc d’école primaire), Maître (si elle doit vous défendre), etc. Il y a le choix. Et il reste mon chou, ma chérie, ma petite, mon amour, maman, soeurette, …

    • Le 13 eme cavalier

      23 février 2012 at 11 h 35 min

      Il y a en effet belle lurette que c’est l’usage dans les administrations belges qui représentaient le peuple belge, et qui dès lors , n’étaient pas “fédérales”. Mais en d’autres temps, il faudra s’attendre à d’autres moeurs…

  12. Suzanne

    23 février 2012 at 6 h 20 min

    Je viens de lire une partie des propos de christiansstratégies. Je me suis d’abord dit que c’était du 2° degré, puis en voyant la seconde intervention, je me dis qu’il pourrait peut-être penser ce qu’il dit! Dans ce cas, misère!!!! comment est-ce possible de “penser” encore ainsi en occident!
    Moi, je trouve qu’il est temps qu’il y ait Monsieur, Madame, et puis c’est tout. Et quant aux “demoiselles”, c’est une question d’âge, comme on répugnerait à dire “monsieur” à un garçon de 10 ans. Qu’une femme soit mariée, en couple, ou célibataire, cela est son affaire.

  13. amjen

    23 février 2012 at 8 h 12 min

    j’y tiens moi à mon “mademoiselle”!!! Pourquoi ne pas plutôt faire comme en anglais avec le “ms” qui précise le genre et rien d’autre. C’est quoi ce pplitiquement corrrect à deux balles ? Elles n’ont des combats plus importants à mener les chiennes de garde de mes deux ???? grrrrrrrrrr

  14. jacqueshenri

    23 février 2012 at 8 h 45 min

    Bonjour
    Réponse à “christianstratégie”
    Votre extrémisme catholique me fait peur, comme tous les extrémismes, d’ailleurs !
    Ceci dit, vous faites allusion à une épitre de Paul aux Colossiens. Vous oubliez que les premiers chrétiens n’ont fait que reprendre les traditions juive, qui ne me semble pas prôner l’égalité de l’homme et de la femme.
    Vous oubliez aussi la Genèse, où il est écrit : “Dieu créa les humains à son image : il les créa à l’image de Dieu ; l’homme et la femme, l les réa. Dieu les bénit et (…).(Genèse 1;27, nouv. trad. Second 1999). Si je lis bien, Dieu créa l’homme et la femme égaux.
    Personnellement, je dis mademoiselle à une jeune fille et madame à une femme adulte.
    Juste une petite remarque
    Jacques

  15. siocnarfus

    23 février 2012 at 9 h 20 min

    A quand la suppression de l’utilisation de “jeune homme” par les commerçants?

  16. Mon canard

    23 février 2012 at 9 h 40 min

    “Demoiselle” étant par définition “un titre de noblesse” (équivalent féminin de “Ecuyer”)cela signifie que Sa Majesté, le Roi du peuple belge est par définition “seul compétent” en la matière.
    Il n’est donc pas dans les pouvoirs du “Ministre de la Culture” de statuer sur le fait qu’il convient ou non d’accorder ce titre nobiliaire de “Demoiselle” à “ces jeunes filles” ;-)
    C’est une chose que tous devraient savoir puisque “nul n’est sensé ignorer la loi” (et pour autan qu’ils se considèrent comme faisant partie du peuple belge. A défaut de quoi ils en sont exempté “par définition” ;-) )

  17. Raigyo

    23 février 2012 at 10 h 00 min

    Simplification du langage, suppression de toutes ses subtilités, édulcoration pour uniformiser les paroles et les pensés afin qu’elles soient politiquement correctes…

    … et le troupeau applaudit…

    Pathétique…

  18. Blaise

    23 février 2012 at 14 h 44 min

    J’ai été étonné de voir le christiansstratégies sévir ici aussi. En espérant que ce ne soit qu’un doux dingue…
    Pour en venir à “Mademoiselle”, mon épouse (et moi) appréciait de se faire appeler comme cela. Et elle a été déçue le jour où un commerçant a encore une fois lancé un “mademoiselle” et puis a bredouillé un “madame” en voyant notre petit bout dans ses jambes.
    À l’inverse, je me suis fait rabrouer par une vieille dame par un sec “Mademoiselle!”.
    Quand aux questionnaires administratifs, on devrait se contenter d’un simple “Genre” (F/M/A)

  19. Pingback: Moureaux et Javaux se querellent sur Twitter | Crédior

  20. sisi 13

    6 mars 2012 at 17 h 30 min

    je pence qu on aurai pu nous demander notre avis moi j ai 19 ans et Mademoiselle je trouvai sa très bien.
    mais il y a trop de vielle fille qui en on mare de dire Mademoiselle
    qui se sente frustre et qui fond chier le monde
    merci les fille avant on aver le chois et plus maintenanc bravo

  21. P

    15 juin 2012 at 11 h 40 min

    C’est marrant, à voir le mal dans tout et à vouloir simplifier le monde pour gommer les différences, on détruit un mot.

    Il y a ceux qui voient les différences pour construire et s’enrichir mutuellement, et il y a les autres…

    A ne pas vouloir assumer leur statut, de faux damoiseaux peut-être?
    Mais oui, bien plus libre!!! Cachons-nous de nous même et étalons les jeux du mensonge et de la duperie! Pourquoi pas? Tant que ce sont les autres qui paient cette liberté…

    Etiquette de mauvais aloi? Jugement? Et bien tout cela dépend simplement de la manière dont chacun le voit ou chacun le vit. Pourquoi vouloir voir le mal dans tout?

    Que ceux qui ont peur de leur ombre courent à perdre haleine dans leur propre folie.

    Mis à part des chaînes, je ne penses pas que détruire ai jamais servi l’apanage de la liberté, même si ces deux mots vont mal ensembles, enfin ça dépend quelle liberté…

    Et allons vers un vocabulaire plus riche! Certe…(ironie) Et pourquoi pas un lance-flamme dans une bibliothèque carrément, hein?

    Calomniez-vous sottement dans la frustration, mais vous ne pourrez pas empêcher les libellules de voler.

  22. Gondry A

    13 janvier 2013 at 22 h 36 min

    C’EST AU NOM DE L’EVOLUTION QUE LE MONDE ACTUEL JUSTIFIE SA DECADENCE !

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>