Kim Dotcom attendra son extradition chez lui

Par posté le 22 février 2012

La Nouvelle-Zélande a pris la décision inattendue de relâcher Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload, considérant qu’il ne disposait plus des fonds nécessaires pour quitter le pays. L’ex-millionnaire attendra que le gouvernement américain finalise son extradition dans sa villa de luxe au nord d’Auckland.

Kim Dotcom a vu l’une de ses principales requêtes acceptées par la cour de Nouvelle Zélande. Sa fortune étant saisie, la cour estime qu’il n’a plus les moyens de quitter le pays et l’a autorisé à attendre son extradition à son domicile avec son épouse. Parmi les quelques règles imposées par la cour : l’interdiction d’aller à plus de 50 miles de son domicile et d’utiliser Internet. Le fondateur de Megaupload se retrouve mains et pieds liés en attendant que les américains finalisent les papiers d’extradition, avant la deadline du 5 mars prochain.

La nouvelle vient quelques jours après l’annonce de nouvelles charges par la justice américaine. Pour rappel, Kim Dotcom avait été arrêté en janvier dernier et accusé de blanchiment d’argent et de violation de droits d’auteur en hébergeant des fichiers piratés sur les serveurs de Megaupload. Le site avait alors été fermé dans la foulée, laissant plus de 60 millions d’utilisateurs sur le carreau.

La justice américaine devrait théoriquement boucler le document d’extradition dans les prochains jours, ce qui laisserait peu de temps à Kim Dotcom pour rester avec sa femme ou trouver un moyen de fuir vers son pays natal, l’Allemagne, où il pourrait être protégé de l’extradition prononcée.

On en parle sur le forum.

[ Source : DigitalTrends ]

Articles similaires:

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>