Anonymous : “Nous ne sommes pas un groupe de hackers”

Par posté le 26 janvier 2012

La fermeture de Megaupload, les projets de loi SOPA, ACTA, ou encore Hadopi en France : les actualités n’ont pas manqué  pour les “hacktivistes” d’Anonymous.  Rencontre avec un membre d’Anonymous Belgique

Les derniers évènements qui ont secoué récemment le web, comme la fermeture de MegaUpload ou les projets de loi SOPA et ACTA ont eu un effet à double tranchant pour les Anonymous. D’une part, le groupe défendant les libertés sur Internet a vu sa popularité exploser ces derniers temps, mais son manque de crédibilité dû à une absence de leader lui a causé quelques soucis. Notamment au niveau de la couverture médiatique des attaques, provenant ou non des vrais Anonymous. Quelles sont les réelles intentions de ce mouvement ?  Comment considèrent-ils les médias ? Geeko a pu obtenir un entretien avec un activiste du groupe Anonymous Belgium, récemment en cause de l’attaque du site d’ArcelorMittal.

Sur le Net, il se fait appeler HighBoy. Dans notre entretien, nous ne connaîtrons jamais sa véritable identité. Ni même son rôle au sein du groupuscule des Anonymous en Belgique. Il nous informe que dans cette organisation, “chaque personne occupe une fonction de militant et d’hacktiviste“. Comme bon nombre d’entre eux, HighBoy est également actif sur l’IRC officiel des Anonymous, et plus particulièrement sur le canal #opBelgium. Ce dernier, tout comme les autres canaux internationaux et parfois spécifiques à l’un ou l’autre gros projet, est accessible à n’importe qui. Si vous vous y connectez, vous pourrez donc voir sur quoi planchent les Anonymous en ce moment-même, quelles sont les cibles du moment et éventuellement… y prendre part.

Quel a été le rôle d’Anonymous en Belgique depuis sa création ? Quelles valeurs représentez-vous ?

Le but premier d’Anonymous est de promouvoir les libertés d’expression, de rassemblement et de manifestation dans le monde réel comme sur Internet. Nous ne voulons pas laisser le réseau aux gouvernements et aux entreprises.”

Anonymous fournirait de la documentation aux personnes non initiées qui souhaiteraient rejoindre le mouvement. Est-il possible de se la procurer facilement ?

Les Anons Français, avec qui nous collaborons, ont mis en place ce site http://anonfr.com/security où vous trouverez aussi les informations pour DDoS (ndlr: DDoS signifie en anglais “Attaque par déni de service” et permet de bombarder de requêtes un serveur pour qu’il ne supporte pas le trafic et lâche. Il ne s’agit pas de hacking en soi) . De nombreux autres documents sont disponibles sur le web ou sur nos reseau IRC“.

Plus qu’un “mode d’emploi pour le parfait petit Anonymous”, le site renseigné ci-dessus par notre interlocuteur est aussi une source de renseignements pour les personnes souhaitant naviguer en tout anonymat. Quelles que soient vos raisons, il est possible que vous ne vouliez plus surfer sur le net en étant continuellement tracé, alors les conseils présent sur ce site pourront peut-être vous donner des pistes pour une navigation plus discrète. Libre à vous par après de voir si vous vous associez aux idées des Anons.

Une rumeur s’est élevée comme quoi Anonymous hackerait Facebook, Twitter, Youtube, etc.. si MegaUpload n’était pas de retour dans les 72 heures. Cela a été très vite démenti (voir vidéo plus bas) mais les médias ont tout de même relayé cette info. Comment les Anonymous considèrent-ils les médias et les réseaux sociaux ?

Nous n’attaquerons jamais les médias et les réseaux sociaux pour la simple et bonne raison qu’ils sont nos messagers.

Malheureusement, comme vous pouvez le constater, Anonymous n’a pas de leader. Ce n’est pas un groupe, personne ne contrôle personne, et nous savons très bien que n’importe qui peut faire n’importe quoi sous le nom d’Anonymous. Tout ce que nous espérons, c’est que ceux qui utilisent ce nom respectent les valeurs d’Anonymous. Si ce n’est pas le cas, nous ne pouvons rien faire, nous ne contrôlons pas tout.

Nous avons aussi appris qu’une personne a attaqué site du journal “L’express“. Nous sommes contre cela !
Comme nous l’avons déjà dit dans une de nos vidéos officielles : nous n’attaquerons pas le messager.
Je lance surtout un appel aux médias : débrouillez-vous pour donner de bonnes informations et non pas prendre ce qui vous passe sous le nez. Vérifiez vos sources et renseignez-vous au plus près possible de nos projets.

Ce message, diffusé ce mecredi par le collectif francophone d’Anonymous, a pour but d’expliquer leurs réelles intentions envers les médias. Dès aujourd’hui, il est donc inutile de considérer une attaque contre un quelconque média comme provenant des Anonymous.

Cette absence d’entité fiable qui représente les Anonymous n’est-elle pas un point faible pour la crédibilité de vos messages ? Comment dès lors est-il possible de différencier une “vraie” d’une “fausse” attaque/menace menée par les Anonymous ?

Je vous conseillerais de rejoindre notre réseau IRC, irc.anonops.li (ssl 6697) et d’entrer dans le salon #opbelgium. Vous ne risquez rien. Une fois connecté, n’hésitez pas à poser vos questions. C’est là que vous trouverez les vraies informations

Un journaliste a récemment qualifié les Anonymous comme “L’e-Al-Qaida”, mais qu’est-ce qu’Anonymous au final ? Un mouvement, un rassemblement, une philosophie, un clan,.. ?

Pour réagir simplement à l’analogie avec Al-Qaida : notre hacktivisme n’a jamais tué.

Anonymous est la résistance mondiale contre la censure et pour la liberté d’expression.
Anonymous est un collectif libre rassemblant hacker ou non, activiste ou non, des personnes qui veulent diffuser ou s’informer, des personnes soucieuses de la préservation et l’extension des droits fondamentaux de l’être humain.
Anonymous n’a pas de chef, nous travaillons tous en collaboration, il n’y a que les résultats qui comptent et peu importe qui s’est impliqué et à quel point.
Anonymous est une idée, l’idée que nous pouvons peser, l’idée que nous pouvons agir, ensemble, sans avoir besoin de chef ou de porte-parole.

Anonymous est la première superconscience construite à l’aide de l’Internet. Anonymous est un groupe semblable à une volée d’oiseaux. Comment savez-vous que c’est un groupe ? Parce qu’ils voyagent dans la même direction. À tout moment, des oiseaux peuvent rejoindre et quitter le groupe, ou aller dans une direction totalement contraire à ce dernier.

Une autre des luttes des Anonymous Belgium est également la scientologie. Pourquoi ? Qu’attendez-vous comme résultat de votre rassemblement le 25 février à Bruxelles ?

Cela coule de source. La scientologie est le premier combat d’Anonymous dans le monde entier.
Peu de personnes connaissent la scientologie ou bien ne savent pas ce qui se cache derrière tout ça. Nous sommes aussi sur une préparation de manifestion sur la loi SOPA/ACTA en Mars (le même jour que pour la manifestation en France).

Une règle d’or figurait sur le chan IRC des Anonymous francophones: “Les Anonymous ne s’adressent pas à la presse”. Pourquoi décidez-vous de le faire ?

“Il s’agit en effet du canal #francophone. Nous ne collaborons pas du tout avec eux. #opBelgium collabore avec tout le monde, sauf #francophone. Nous n’avançons pas de la même façon.
Ils ne font pas du mauvais travail, mais cela ne nous correspond pas. Ce qui soulève une autre vérité : oui, entre Anons on ne s’apprécie pas forcément.”

NDLR: Entre temps, ce message a été modifié en “Ne parlez pas seul aux médias !”.

Quelles sont les actions qu’Anonymous Belgium compte encore réaliser à court comme à long terme ?

Je vous invite à suivre notre Twitter @AnonBelgium, notre chaine YouTube et surtout notre site web http://www.anonops.be pour rester au courant de nos actions.

A quel moment considérerez-vous votre travail comme étant fini ?

“Quand nous penserons avoir fait ce que nous nous sommes fixé dès le début de l’opération.
Si nous découvrons d’autres choses pas correctes lors de l’opération, nous continuerons.”

Enfin, que diriez-vous aux lecteurs de Geeko pour dédiaboliser votre mouvement ?

Tout d’abord Anonymous N’EST PAS “un groupe de hackers”.
Il y a, bien entendu, des hackers qui participent au mouvement et aux opérations mais la plupart des Anonymous sont des personnes qui n’ont pas de compétences spécifiques en informatique.

Nous sommes tous des êtres humains, malgré notre anonymat. Si on se bat, ce n’est pas juste pour nous, c’est pour le monde entier, pour vous ! Si vous vous posez encore des questions, rejoignez-nous sur le réseau IRC et on vous répondra, ce n’est pas un problème.

NDLR: nous avons essayé de conserver au maximum les propos tenus par notre interlocuteur.

Réagissez sur le forum.

Propos recueillis par Nathan Soret.

Articles similaires:

37 Comments

  1. Anonymous

    26 janvier 2012 at 20 h 13 min

    Superbe article ! Merci ! :)

  2. Anonymous

    26 janvier 2012 at 20 h 24 min

    Enfin un article qui va dans le bon sens. Merci :)

    Il serait temps aussi qu’on parle un peu plus d’ACTA dans la presse …

  3. A

    26 janvier 2012 at 20 h 54 min

    A propos de la dernière réponse (et du titre de l’article), je tiens à rajouter qu’un hacker n’est pas nécessairement “le diable” (dé-diaboliser, dans votre question…) Un hacker n’est pas forcément quelqu’un qui fait des choses illégales, ni légales mais qui pourraient être “moralement mauvaises”. Un hacker n’est pas nécessairement un contrefacteur, ni quelqu’un qui s’introduira dans un système pour y faire des dégâts, faire perdre de l’argent au possesseur du système ou en gagner à son profit.

    Un hacker, ça n’a rien de mauvais en soi.

    • un type

      27 janvier 2012 at 1 h 00 min

      Il y a c’est vrai une fameuse ignorance du vocabulaire informatique dans l’usage du mot “hacker”, assimilé à “pirate” alors que ça n’a rien à voir.

      Un hacker contourne certaines limitations, exploite des failles pour transcender son expérience informatique sans avoir nécessairement un but malsain ou malhonnête.

      Le pirate est moins net dans son approche, il exploite parfois également des techniques de hacking, en supposant qu’il en ait les compétences, mais ici le but est clairement malhonnête comme l’indique le mot.

      Il faut se dire que n’importe quel étudiant en informatique doit apprendre à hacker un réseau ou décompiler un programme pour arriver à comprendre le fonctionnement informatique, c’est presque un examen d’aptitude. Ce n’est jamais que ce que faisait Rubens en allant copier les maîtres italiens dans le domaine de la peinture.

      Moi même il m’est arrivé de hacker un PC d’une école pour retrouver les identifiants de l’administrateur injoignable du parc informatique et arriver à mettre à jour les antivirus. Comme quoi hacker, ce n’est pas voler puisque je l’ai fait bénévolement uniquement pour rendre service.

      Maintenant si les membres d’anonymous se sentent une âme de résistants au service de la liberté d’expression, ils ne sont certainement pas des pirates et leur but est très éloigné de se soucier des millions de Kim Schmit (qui n’est sans doute pas leur ami).

      Il faut se souvenir que pendant la deuxième guerre mondiale, les Allemands voyaient dans les résistants de simples terroristes. Tout dépend du niveau où on se place.

  4. Pingback: Anonymous : “Nous ne sommes pas un groupe de hackers” | ZlePoiZon

  5. Michel

    26 janvier 2012 at 21 h 53 min

    Anonymous, un logo, un slogan, plusieurs sites, une page facebook, twitter… oui comme Sony ou Universal.

    Des courts métrages sur le net avec spot de lumières, des milliers de figurants portant des milliers de masques dans un studio à l’hollywoodienne. On a les moyens.

    Défendre un multi-millionaire comme le gars de Megaupload qui partageait principalement des séries ou des films qui lobotomisaient le cerveau des gens.
    Les gens se remettent à lire et à sortir, et c’est mal.

    Annoncer la 3ème guerre mondiale et attiser la haine.

    “We are Legion”,Legion le nom d’un démon qui se dit nombreux dans l’évangile selon Saint Marc Chapitre 5.

    Anonymous c’est défendre de fausses valeurs.

    Les actions des vrais révolutionnaires comme “el sub commandante Marcos” n’ont pas la chance d’être de paraître dans les mass media qu’ils critiquent.

    Continuez à hacker pour que des moyens de sécurité et des législations se mettent en place pour nous enlever notre réelle liberté de l’internet.

    • Nadou

      26 janvier 2012 at 23 h 00 min

      Euh il y a pas vraiment des milliers de figurants dans les clips. C’est la magie de l’informatique. Comme y’avait pas réellement des millions de figurants dans le seigneur des anneaux. Que l’on lutte contre le téléchargement illégal c’est une chose. Que l’on prive des internautes de leurs données légales en est une autre.

    • A

      27 janvier 2012 at 0 h 36 min

      Avant de s’en prendre aux majors récemment, Anonymous s’en est également pris (dans le désordre) aux (sites des) gouvernements tunisien et egyptiens, à la scientologie, à certaines banques ayant coupé l’accès à leur service de payement à wikileaks (sans procès), et d’autres.

      Même si d’autres mouvement on fait des choses plus constructives dans le même temps (Telecomix par exemple), résumer anonymous à des gens défendant megaupload ou kim dotcom n’est pas possible. C’est d’ailleurs avant tout plus une attaque contre des gens censurant le web, pour une raison ou une autre, qu’un support de qui que ce soit.

      De plus, il ne faut vraiment pas croire que ce sont eux qui sont à l’origine des lois pour censurer le web. La volonté de museler les moyens de communication semble être quelque chose qui resurgit tout le temps dans la tête des gens au pouvoir, indépendamment des mouvement s’y opposant. Revoir l’historique des lois, ou des propositions de lois, ou des idées des politiques, sur le sujet devrait vous permettre de le voir. Regardez plus loin que les dix derniers jour, s’il vous plait.

    • Dr X

      27 janvier 2012 at 6 h 55 min

      Exemple parfait de Troll.

      Ce n’est pas l’arrestation du multimillionaire qui est condamnée, mais la saisie des serveurs, sur lesquels de nombreuses personnes avaient mis des données parfaitement légales qu’ils ne peuvent plus récuperer.

  6. Renaud

    26 janvier 2012 at 22 h 05 min

    Des gamins qui se prennent pour une armée… Je leur écraserais personnellement les doigts dans une porte. Des gars qui n’arrivent même pas au niveau d’une rognure d’ongle de Kevin Mitnick. Des branleurs quoi !

    • .null

      7 mars 2012 at 6 h 38 min

      LOL!! J’espere qu’il on pas vu ton message pasque anonymous pourrait rendre ta vie miserable et pirater facilement ton identiter, fait attenion un peut a ce que tu dit ;) une chance quils sont la car l’internet pourrait mourir a petit feux.. :P

      • Renaud

        7 mars 2012 at 10 h 58 min

        Peu de chance, je n’ai aucune identité sur le Web et il ne risquent pas de me faire grand-chose. Peut-être parce que j’y étais actif avant ta naissance (à en croire ton orthographe et le niveau de français). Internet ne risque rien, par contre les utilisateurs λ se feront certainement emm*. Allez adieu. x_x’

  7. Publicious

    26 janvier 2012 at 22 h 12 min

    Megaupload était aussi un site diffusant gratuitement des contenus “voles” a leurs propriétaires, et donc contre leur gré.
    Cette piraterie a détruit des centaines de milliers d’emplois a travers le monde, et des centaines en Belgique. Les cinémas doivent vendre du coca et du pop corn pour s’en sortir, les vidéoclubs ont ferme leurs portes etc…
    Je n’ai rien contre la diffusion gratuite si c’est l’ayant droit, l’artiste, le réalisateur ou l’écrivain qui le decide de son plein gré, par exemple pour se faire connaitre ou par ‘générosité’ ou autre motif personnel ou stratégique.
    Mais celui qui a passe des mois, voir des années de sa vie pour étudier puis pour être capable de faire de bonnes photos, réaliser des films, écrire des livres etc… doit avoir le droit de pouvoir en vivre dignement et donc de refuser le téléchargement gratuit et d’être respecte.
    Megaupload se foutait pas mal de la “liberté” que prétend défendre anonymous, et ne faisait que s’enrichir honteusement sur le dos des créateurs et en détruisant completement une activité économie qui était prospère jusque la.
    Je ne parle pas des “grands studios” et fes stars milliardaires, mais de tous les autres, soit de la toute grande majorité !

    • andré

      26 janvier 2012 at 22 h 38 min

      “Cette piraterie a détruit des centaines de milliers d’emplois a travers le monde, et des centaines en Belgique. Les cinémas doivent vendre du coca et du pop corn pour s’en sortir, les vidéoclubs ont ferme leurs portes etc…”

      euh, c’est une blague, vous êtes ironique ?

      pauvre popcorn ! megaupload est responsable du Sida et de la guerre au vietnam, à vous lire !
      Et les emplois perdus, je suis doutage, comme dirait l’autre ; quid des graveurs DVD/disques vierges commercialisés légalement ? quant aux majors exploitant les artistes comme des citrons et formatant la création, on ne va pas les plaindre, non plus.
      de plus megaupload était un site de partage très utile, une fois débarrassé du côté louche.

    • un type

      27 janvier 2012 at 1 h 27 min

      En même temps, le piratage fournit du travail au personnel du FBI, aux avocats, aux juges, à des informaticiens experts en DRMs et en sécurité, des programmeurs d’antivirus et de firewalls, à la presse, etc.

      Alors il faut relativiser les emplois perdus, mais surtout se souvenir que les cinémas vendaient déjà des Noisella, du pop-corn et du coca avant que l’informatique existe.

      Et comprendre que c’est la vidéo à la demande des télédistributeurs et des majors qui a tué les vidéo-clubs, car grâce aux vidéo-clubs il ne fallait rien télécharger, il suffisait de louer, copier et faire passer.

      Il faut comprendre également que les fabricants de matériel hi-fi et informatique ont tout fait pour nous vendre du matériel de reproduction : K7, Betamax, VHS, graveurs de CDs et DVDs en étant eux-mêmes ces fameux majors qui se plaignent tant du succès de leur commerce : Philips, Sony, etc. et que les autres majors ont des participations croisées dans tous les sens. Peut-être même chez megaupload. Et aujourd’hui, tout en continuant à nous vendre ce matériel, ils voudraient qu’on ne l’utilise plus, alors ils nous vendent leurs nouvelles trouvailles : décodeurs et télés respectueux du DHCP, iPads et iPhones en nous forçant à utiliser leurs nouveaux canaux de distribution pour en contrôler le contenu, puisqu’ils n’arrivent plus à contrôler le précédent.

      Alors, la vraie question qu’il faudrait se poser, c’est : « Qui sont les vrais pirates ? »

  8. Savonarole

    26 janvier 2012 at 22 h 53 min

    Publious il va falloir t attendre à de biens pires conséquences si nous continuons à attendre bien sagement qu’une action vienne d’ailleurs.. Dis toi bien que le FBI et les corporations internationales se foutent pas mal des milliers d’emplois perdus en Belgique pcq Megaupload aurait comme tu le dis “volé” ce qqch à leurs propriétaires.. Anonymous ne fait qu’une chose : REVEILLEZ VOUS, VOUS DORMEZ DEPUIS TROP LONGTEMPS.. Ce n’est pas en continuant à faire demain ce que vous avez fait hier que ça va changer. A moins que vous soyez satisfaits ?

  9. Chimaera

    27 janvier 2012 at 0 h 31 min

    WE ARE ANONYMOUS.

    Bonjour peuple de la Terre. Nous somme Anonymous..
    A ce stade de l’évolution de notre mouvement, nous voulons nous faire connaitre de tous,
    et vous inviter à joindre votre voix à la nôtre.
    Non, nous ne sommes pas qu’un “mouvement international de hackers”.
    Ce fut notre base, certes, mais notre mouvement a évolué.
    Nous avons en commun cette envie de liberté, ce sentiment de “ca suffit!”.
    Les hackers sont notre moyen de pression, car dans cette société dirigée par le virtuel,
    ils ont le pouvoir absolu de tout faire et défaire.
    Mais le peuple n’a rien à craindre d’eux, car ils sont vous.

    Nous représentons le peuple de la terre mécontent et actif,
    qui prend les choses en main, ne se sentant plus seul.

    Nous sommes les gouttes d’eau additionnées qui font un océan.
    Chacun peut prendre une identité “Anonymous” et agir à sa manière.
    Parlez-en! Renseignez vous! Informez vous! Exprimez vous!
    Vous êtes la voix du peuple, car vous êtes le peuple!

    Nos règles sont :
    la NON-VIOLENCE,
    le RESPECT DE LA PLANETE ET DES HOMMES.
    et l’ ENGAGEMENT COLLECTIF POUR UNE VIE MEILLEURE ET UNE TERRE SAINE.
    Toute personne qui agira à l’encontre de ces critères sous l’identité « Anonymous » est un usurpateur.

    Plus nous serons, plus nous feront de bruit,
    plus nous serons unis et solidaires,
    plus les médias relaieront nos informations de manière positive,
    plus nous nous ferons entendre loin, partout,
    plus nous aurons de chance de changer les choses.
    C’est en faisant du bruit, de partout en même temps sur la Terre que les gouvernements ne pourrons plus nous ignorer.

    C’est la première fois de l’histoire de l’humanité qu’un mouvement non-violent, solidaire et d’une telle ampleur prend forme sur la planète.
    Parce que nous savons TOUS que notre cause est juste.

    NOUS NE NOUS ARRETERONS PAS.

    Nous ne sommes pas un réseau secret.

    Toutes nos informations et actions sont facilement trouvables sur internet, via les moteurs de recherche (google, lycos,..) ou les réseaux de socialisation (tweeter, facebook, msn,..).
    Il suffit de taper “Anonymous” n’importe où sur internet pour nous trouver.

    Nous ne souhaitons pas terroriser la population, nous SOMMES la population.
    Docteurs, artistes, professeurs, étudiants, caissières, vendeurs, chômeurs,
    laveurs de vitres, dentistes,..
    Nous sommes les êtres humains pensant, actifs et concernés de cette ère.
    industrialisée à l’extrême.
    Les médias mal informés tentent de nous stigmatiser,
    de reconnaitre en nous un mouvement terroriste ou de manipulation de masse.
    Au contraire, NOUS DÉNONÇONS ces mouvements.

    NOUS NE SOMMES PAS VIOLENTS. NOUS NE MENAÇONS PAS LE PEUPLE.

    Nous ne sommes pas forcément des jeunes en marge, anarchistes ou rebelles.
    Nous sommes également des parents, des travailleurs, des patrons d’entreprise, des salariés, des indépendants,..Nous sommes le peuple. Nous exprimons le ras-le-bol généralisé.

    Nous souhaitons vous faire prendre conscience des réels problèmes,
    loin de ceux véhiculés par les “Mass Médias”.
    Nous savons que changer ce monde est possible.
    “Impossible!” dites-vous? Pas sûr!
    Dressez une liste de tout ce que vous désireriez changer sur Terre.
    Diffusez cette information publiquement,
    selon les règles de respect et de non-violence citées plus haut.
    Vous devenez un Anonymous.
    Vous verrez alors le nombre de gens d’accord avec vous;.
    Vous sentirez monter de la Terre une clameur qui dit “mais nous aussi!”..
    Vous contribuerez ainsi à changer le monde.

    Nous souhaitons vraiment que les gens ouvrent les yeux, et surtout,
    NE CROIENT PLUS QU’ILS SONT LES SEULS A SOUHAITER UN CHANGEMENT.

    NOUS SOMMES LÉGION!

    Nous ne pouvons pardonner aux gouvernements.
    Nous les accusons de crimes contre l’humanité, de crimes de guerre,
    d’empoisonnement de masse des populations, d’associations de malfaiteurs.
    et demandons justice.

    Nous n’en pouvons plus de travailler énormément sans pouvoir jouir, en un an,
    de la moitié du quart du salaire qu’un ministre gagne en 3 mois,
    payé par nos impôts pour voter des lois qui vont de plus en plus à l’encontre.
    de nos libertés et droits fondamentaux.

    Nous sommes outrés que les lois décidant des taxes applicables au carburant.
    et toute autre décision influençant son prix soit appliquées par des gens “avec chauffeur”,
    n’ayant aucune idée du prix d’un litre d’essence.

    Nous exigeons que nos ministres soient compétents dans les domaines qu’ils défendent.

    Nous sommes contre les confréries qui gouvernent le monde,
    telles que (entre autres) le Bilderberg ou les Illuminati,
    qui prônent le Nouvel Ordre Mondial.
    Nous sommes contre ce principe d’une poignée de puissants.
    qui gouvernent la totalité du peuple de la Terre.
    selon ses propres intérêts économiques au mépris total du respect de la condition humaine,
    de la liberté, de la nature et de la planète.
    Nous sommes plus nombreux qu’eux. Nous sommes légion!

    Alors SI NOUS LE VOULONS VRAIMENT, NOUS POUVONS TOUT CHANGER.

    Nous refusons les mesures abusives des gouvernements quand aux lois sociales, aux politiques étrangères, culturelles et territoriales.

    Nous exigeons une réelle démocratie, un pouvoir donné au peuple, un référendum pour chaque décision prise par l’état applicable aux citoyens.

    Nous dénonçons les agissements des firmes pharmaceutiques et de l’agroalimentaire de masse, don’t le seul but est d’augmenter leurs profits au dépends de notre santé.

    Nous sommes contre cette société de consommation où les produits n’ont plus besoin de prouver qu’ils sont bons, mais plutôt qu’ils sont “les moins cancérigènes” possible (“sans paraben, sans glutamate, 0% de Phenoxyethanol,…). Nous souhaitons un retour aux produits simples et naturels.

    Nous sommes contre les Organismes génétiquement modifiés qui tuent déjà tout un pan de notre écosystème.

    Nous sommes contre la destruction sauvage de la forêt amazonienne.
    et de son écosystème nécessaire à la Terre.
    pour des meubles en TEC, de l’huile de palme et de la culture expansive d’OGM.

    Nous dénonçons l’échec du protocole de Kyoto.

    Et SURTOUT, nous serons INTRANSIGEANTS sur ce point:

    Nous exigeons que des MESURES ENVIRONNEMENTALES s.
    oient prises en faveur de la Terre, dussent-elles être en défaveur de l’économie mondiale.
    Nous refusons de laisser pourrir notre Terre par le lobbying des grandes marques pour la richesse de certains.

    NOUS NE PARDONNERONS PAS.

    “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme”… nous y sommes!

    Alors… Ouvrez les yeux! levez vous! rejoignez nous! informez vous!
    Nous ne sommes ni une secte ni un mouvement extrémiste.
    Nous sommes non-violents et respectueux de la Terre et des Hommes.
    Mais nous sommes fermement déterminés à faire du bruit pour éveiller les consciences.
    Aidez nous! joignez vous à nous!

    NOUS SOMMES ANONYMOUS.
    NOUS SOMMES LÉGION.
    NOUS N’OUBLIERONS PAS.
    NOUS NE PARDONNERONS PAS.
    NOUS NE NOUS ARRETTERONS PAS.

    REJOIGNEZ NOUS….VOUS AUSSI SOYEZ LA VOIX DU PEUPLE..L’UNION FAIT LA FORCE!

    https://www.facebook.com/pages/Anonymous-Francophone/255452754515733

    • un type

      27 janvier 2012 at 11 h 05 min

      Ça devient du spam.

  10. Doops

    27 janvier 2012 at 9 h 54 min

    Voyons si je comprends bien: ils se disent, je cite, “[être] la résistance mondiale contre la censure et pour la liberté d’expression.” Bon OK. Et leurs moyens d’action? Le déni de service et la défiguration de site! c’est à dire une censure indiscriminée qui viole la liberté d’expression de ceux avec qui ils sont en désaccord…
    Et ne nous méprenons pas: tout ceci est de la violence électronique.
    Et ne parlons même pas du vol de données.

    Le but est certe louable, mes les moyens employés sont déplorables et criminels. Pourquoi se cacher sous le couvert de l’anonymat si l’action est si humaniste?

    • un type

      27 janvier 2012 at 11 h 05 min

      Vol de données ? Là vous parlez de Google, non ?
      Il a même été condamné pour sa reproduction intégrale des articles du Soir.

      • Doops

        27 janvier 2012 at 11 h 20 min

        Un différent commercial entre le groupe Rossel et Google a été règlé au tribunal et c’est très bien comme ça.
        Par contre, le vol et publication de numéros de cartes de crédit est un crime, que ce soit fait au nom d’anonymes ou pas.
        http://www.telegraph.co.uk/technology/news/8980453/Anonymous-Robin-Hood-hacking-attack-hits-major-firms.html

        L’un des problèmes avec Anonymous est qu’ils s’auto-proclament représentants d’un peuple qui ne leur a rien demandé et se comportent en milice.
        Je l’ai dit et je le répète: les moyens employés ne sont pas bons.

        • un type

          27 janvier 2012 at 14 h 36 min

          Il y a beaucoup d’intox concernant anonymous, par exemple François De Brigode annonçait que anonymous défendait le piratage sur Megaupload.

          Mais la vraie motivation n’est pas la défense du piratage. La vraie motivation est la défense des libertés du web. De nombreux sites se servent des cookies, du javascript mis en cache sur nos ordis pour nous pister tout au long de notre surf, afin de nous profiler.

          Ça c’est du vol de données dont Google est le spécialiste, à des fins mercantiles, pour nous soumettre une publicité très ciblée.

          Dans le cas de Megaupload, il est certain que ce site rémunérait les envoyeurs de contenu, légal ou non ; il est certain que des groupes se servaient de cette rémunération pour s’enrichir, achetant du matériel soumis à droit d’auteur et le faisant payer à ceux qui le téléchargeaient ; il est clair que MU dérangeait le monde des ayant-droit qui par son quasi monopole n’est pas très bénéfique aux auteurs ; mais MU n’était pas coupable de piratage direct.

          Ce contre quoi anonymous s’insurge, c’est qu’on flingue le facteur, pas celui qui a mis de l’anthrax dans le courrier ; qu’on reproche au facteur de ne pas avoir fouillé le courrier ; que SOPA, PIPA, ACTA, hadopi, les majors imposent au facteur de fouiller le courrier ; qu’on se mette à vouloir fouiller tout le courrier au mépris des lois existantes sur la vie privée pour des raisons non moins mercantiles que celles du facteur privé.

          Ce qui devrait tous nous déranger, c’est que tout ce déni des droits individuels n’est destiné qu’à favoriser les plus gros ayant-droits, droits conclus par leur position dominante, pas les auteurs.

          anonymous ne nous représente pas tous ?! Et alors ? anonymous exerce son droit à contester, de s’auto-représenter. Lorsqu’ils bloquent un site, ce n’est rien de pire que d’y mettre un piquet de grève. Les syndicats pourraient d’ailleurs s’en inspirer.

        • un type

          27 janvier 2012 at 14 h 50 min

          Car l’essentiel de tout ça est la contestation, de provoquer le débat sur les modes de distribution afin que les revenus aillent au plus direct dans les poches des auteurs, car de fait on n’a plus besoin des majors.

          Eux ne cherchent qu’à préserver leurs bénéfices sur des contrats indignes qui ne favorisent pas la création.

          Eux n’en ont rien à fiche de la multiculturalité, ils ne cherchent qu’à nous vendre une soupe pré-formatée, certainement pas à permettre la multiplication de nouveaux canaux de distribution. Ils voulaient la peau de MU pour faire peur aux autres.

          • Doops

            27 janvier 2012 at 17 h 20 min

            Cher “un type”, dans toute idéologie, il y a le fond et la forme. Sur le fond, je suis assez d’accord avec vous (même si pas sur tout, mais là n’est pas le problème). Ce qui me dérange avec Anonymous, c’est la forme. Une page facebook est OK et efficace, mais du déni de service et autres actions de vandalisme électronique, ça je ne peux pas le cautionner. Et, à mon avis, ces actions déforcent grandement la crédibilité du mouvement.

            Et vous parlé des piquets de grève. Pour que les choses soient claires, je supporte le droit à la grève, mais les piquets de grève violent le droit de ne pas faire grève et ne sont, à mon avis, qu’une basse tactique d’intimidation que l’on ferait bien de rendre illégale au plus vite.

            Il y a d’autres moyens de s’exprimer et il y a aussi des mécanismes reconnus pour représenter légitimement un groupe de personnes et avoir un impact réel sur les problèmes.
            Ca peut partir de pétitions et aller jusqu’à la création et animation d’une vrai force politique — et d’autres.
            Mais l’anonymat est loin d’être propice à ce genre de choses.

            Simplement, ce que je dis c’est que, quoiqu’Anonymous revendique, son comportement émeutier en ligne est loin d’être acceptable. Et pour cette raison, la forme empêche Anonymous de participer légitiment aux discussions sur le fond du problème. Pire, certaines actions d’Anonymous font les choux gras de vos “ennemis”.

            Maintenant, l’autre problème c’est que quand on est anonyme, il est difficile de se démarquer d’actions anonymes qui se revendiquent du même mouvement.

            Finalement, pour vous débarrasser des majors, c’est en fait assez facile: n’allez plus au ciné, ne prenez plus d’abonnement aux canaux films et n’achetez plus de DVD, n’ecoutez plus les radios qui vivent de la pub, etc. S’il y a suffisamment de gens qui font comme vous (ceux que vous représentez), les majors feront faillite assez rapidement.
            Concentrez alors plutôt vos deniers sur des artistes indépendants, en achetant leur musique, en allant au théâtre, etc. Personne n’empêchera jamais un artiste de se promouvoir sur la toile.

            Mais soyez cohérents: ne piquez pas les produits vendus par les majors (car si vous le faites, alors vous avez quelque part besoin d’eux et vous volez) et n’utilisez pas les services “gratuis” de Google (YouTube, Gmail, moteur de recherche) car cette gratuité n’existe pas: vous “payez” à travers la collection de données qu’ils font (à des fins publicitaires, etc). Et d’ailleurs, ils ne s’en sont jamais cachés.
            Dites à vos gens comment interdire les cookies dans leur navigateur, etc, plutôt que de comment mener des actions répréhensibles.

            Comme on dit, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre! Mais combien d’anonymes comprennent vraiment cela?

            Bonne soirée.

          • un type

            27 janvier 2012 at 23 h 09 min

            Avoir le beurre et l’argent du beurre… Vous voulez dire comme un banquier, comme les majors, comme les fabricants informatiques ?

            Les nazis n’aimaient pas la forme que prenait la résistance, mais la résistance a résisté.

            La forme de la fermeture de MegaUpload, les brevets sur les semences millénaires par Monsanto, l’interdiction par l’industrie pharmaceutique de survivre en Afrique avec des médicaments génériques, le pompage de la nappe phréatique par Coca-Cola en Inde, qui distribue gratuitement ses déchets et du coca aux paysans (pratique pour faire cuire le riz, mais sans eau il ne pousse pas) ça ne vous dérange pas ?

            Vous croyez que s’y opposer c’est du vandalisme ? Pour moi, c’est à la guerre comme à la guerre, car SOPA, ACTA, c’est ça : la guerre idéologique des lobbies de l’ultra-libéralisme qui cherche à nous empêcher d’encore pouvoir le dire. Comme en Chine, comme en Syrie, comme en Tchétchénie, comme aux USA.
            Là, on a encore le droit d’en discuter vous et moi, mais demain ?

            Les piquets de grève sont autorisés par la loi comme composants de l’acte de grève. Ça a été confirmé récemment par un tribunal Belgique.

            Acheter la musique directement aux artistes, c’était le projet que développait MegaUpload avec son site MegaBox. Ceux qui l’ont empêché sont les majors avec l’aide du FBI. Mais effectivement, je n’écoute pas les radios d’autant que trop souvent ce qui y passe comme “musique” est de la publicité pour les produits des majors.

            N’ayez aucune inquiétude pour moi, je me débrouille assez bien avec les produits “gratuits” de Google, et je suis assez utilisateur avancé que pour qu’ils restent gratuits pour moi, tels qu’ils sont annoncés. Je peux filtrer et bloquer leur contenu le plus dérangeant et je gère pas mal mes cookies : il n’y a qu’à aller voir ce qui existe dans les préférences et les extensions gratuites de nos navigateurs.

            J’aimerais savoir où j’ai dit comment mener des actions répréhensibles ? OK, ça m’arrive : j’ai dit à une Chinoise comment garder l’accès à Google en Chine, mais je n’ai rien fait de tel sur le site du Soir.
            Ah si, tout de même : je crois me souvenir avoir dit qu’utiliser un serveur DNS alternatif permettait de se connecter à The Pirate Bay malgré le filtrage de nos FAIs, et qu’utiliser un proxy français permettait de profiter de promotions françaises ou des émissions en ligne de TF1 (ça permet de les sauver sur nos ordis, comme les enregistreurs VHS que Sony et Philips nous ont vendu dans le temps le permettaient, et les revoir à l’envi).

            Mais bon, Eminem en torrent, la soupe de TF1, tout ça, ça intéresse quelqu’un ? Pas moi.

  11. Doops

    28 janvier 2012 at 1 h 00 min

    Un type, vous vous emportez. Ca part un peu dans tous les sens là: MegaUplaod, l’Afrique, Coca-cola, les nazis, etc, ca commence à faire désordre.

    Mettons-nous au moins d;accord sur un point: vous (les anonymous — vous avez interprété au moins un “vous == Anonymous” en un “vous personel”: c’est des fois un peu ambigu quand on essaye d’être poli, j’en conçois) vous sentez justifiés dans la manière, et moi je pense qu’au contraire, la manière des actions déssert le mouvement.

    Après, il est clair que SOPA, ACTA, etc vont trop loin, mais liberté ne veut pas dire non plus qu’on puisse faire n’importe quoi et que tout doit être gratuit.
    La protection de la propriété intellectuelle est quelque chose d’important. Le tout est de trouver un juste milieu et de supporter une voix à la table des négociations (EFF par exemple).

    Le gros problème de MegaUpload, c’est qu’ils hébergeaient aussi du contenu piraté, tout en se faisant des sous pour le service. Montez un MegaBox où les seules activités (échanges, achats, etc) sont toujours cautionnées par les propriétaires du contenu, et vous n’aurez aucun problème.

    Bon je pense qu’on ne progresse plus dans la discussion. Je supporte le droit à l’opposition, et je partage même certains de vos points de vues et buts. Mais comme vous le savez, je pense aussi qu’Anonymous ne s’y prend pas de la bonne manière.

    Merci pour cette discussion civilisée et respectueuse: c’est pas toujours le cas sur les forums.

    • un type

      28 janvier 2012 at 18 h 09 min

      Ce qui fait désordre, c’est de retirer les choses de leur contexte. Je me permettais juste de faire un parallèle.

      Nous sommes définitivement dans un monde numérique pour lequel nous avons déjà à payer des taxes pour les droits d’auteurs à tous les niveaux. Vous citiez Google comme n’étant pas gratuit, mais la radio et la télévision ne sont pas gratuits non plus, ni les CDs et DVDs vierges : ils incluent déjà des taxes pour les droits d’auteur, et on a à les payer même si on est auteur soi-même (ce qui est mon cas). Les supports de stockage profitent déjà largement à des multinationales comme Sony et Philips.

      Megaupload hébergeait du matériel piraté ? C’est certain. Comme il peut nous être livré du Viagra, vrai ou faux, par la poste. Mais est-ce qu’on ferme la poste et enferme ses dirigeants ? Pourtant, croyez-vous que Pfizer le cautionne ?

      Ne vous y trompez pas, je ne suis absolument pas pour MU et Kim Dotcom, je ne vénère pas les peoples qui possèdent des Rolls et des maisons à 30 millions de $. Je crois seulement que les vrais responsables du piratage sont les utilisateurs, mais surtout les maffias qui s’y adonnent, pas le facteur.

      Je crois que si on emprisonne le facteur, c’est de l’arbitraire. Alors, anonymous, moi et plein d’autres, nous nous insurgeons contre ça, mais franchement, croyez-vous que notre discussion actuelle porte très loin ?
      Je crois que ce qui porte, et qui provoque notre débat, ce sont les actions de anonymous et j’y agrée comme à un mal nécessaire.

  12. L'Autre

    28 janvier 2012 at 22 h 49 min

    Et Bim,

    On a atteint le point Godwin ;)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin

    En seulement 3 jours.

    Bravo.

    Ah, et non, j’ai rien de plus a dire ^^

    • un type

      30 janvier 2012 at 9 h 32 min

      Il était surtout de Résistance. J’aurais pu parles des premiers politiciens israéliens considérés par les Anglais comme des terroristes, ou le Fatah considéré par Israël comme terroristes. Idem en Libye, en Syrie, etc.

      Je ne parlais pas des USA et des majors comme de nazis. Je disais que de tous temps, les résistants ont toujours été considérés comme terroristes.

  13. Pingback: Semaine #04 (2012) – Partie 2/3 | Grokuik

  14. tonny cardonni

    6 mars 2012 at 11 h 49 min

    tous les jours nous devons nous infuser,la publicité sur les radios, en principe 5 pub tous les 5 minutes, pourquoi ne pas demander une taxe pour cette publicité que l’ont subit, en période de crise cela permettrait de renflouer les caisses de l’état, au lieu d’enrichir las actionnaires comme à chaque fois
    combien reverse les radios aux artistes, à la Sacem.
    Combien revient à l’état la loi hadopi

  15. Pingback: Des nouvelles pour la mif’ | Le Blog de Nathan Soret

  16. Spartaqus

    9 mai 2012 at 13 h 46 min

    Bonjours les gars,
    J’apprécie profondément ce que vous faite car il faut des se mobiliser contre les injustices dans le monde. Moi je suis de la Mauritanie et je vous dis que nous vivons une campagne extraordinaire contre les activistes de droits de l’homme surtout les anti-esclavages qui une pratique courante dans notre pays. A ce titre je vous adresse cette demande à fin que vous nous aider à passer un message très fort à ces qui attaquent ces activistes sur leur propres sites web. A titre d’exemple, vous pouvez visiter ce site : http://mauripress.info/ et lui envoyer un message très fort sur son site web.
    Merci, fière de vous

  17. alexsia

    8 juillet 2012 at 2 h 50 min

    cc a tous et bin moi je les s’aime bien ils sons tré fore VIVE LES ANONYMOUS avé anonymous gloir a anonymous et pour se que sa ne plait pas et bin flute!!

  18. Un Belge Geek

    26 novembre 2012 at 2 h 27 min

    Franchement,le débat sur les droits d’auteur (voir plus haut) est assez naifs!

    Les pompiers risques leur vies pour 300€ alors que les artistes reconnus gagnent des millions!

    Est-ce équitable?

    :’(

    • David Garcia

      5 avril 2013 at 20 h 18 min

      La faute est au peuple. La définition du
      succès pour les riches c’est la popularité. Donc, la réputation mensongère. C’est au peuple a faire la différence entre le vrai du faux. Et peut-être qu’en faisant le tri sur leurs choix, les gens diminuraient cette popularité. Alors, les riches seraient obliger de restreintes leurs choix politiques pour récupérer une partie de cette popularité qui auraient perdus.

  19. moi

    1 décembre 2012 at 13 h 49 min

    quelques petite précisions:
    1:au départ méga upload étais gratuit son service payant permettais juste de télécharger plus vite et plus d’un dossier a la fois aussi la taille du fichier ne pouvant pas dépasser 1 giga ce qui as été contourner grâce a Win zip ou Win rar (programme de compression qui permette aussi de diviser le fichier a la taille voulue)donc les personnes qui ne voulais pas payer ne devais rien payer :)
    2: d’autre site de partage qui eux étais tout a fais gratuit demonoid pour n’en cité qu’un faisais la même chose mais la sans aucune limitations de téléchargements (fichiers simultanés ou de taille) mais la aussi on l’a fermer enfin ils essayent :)
    3: seulement 10% a 20% des recettes de la vente de film ou music reviennent vraiment aux auteurs, chanteurs ou acteurs voir moins encore et le reste est pour les distributeur Sony et autre lobby.
    4: c’est notre mode de consommation qui donne la puissance au lobby international car on est aveugler par leur publicité pour exemple vous n’avez jamais vu les enfants d’une usine chinoise dan une publicité Nintendo ou autre mais bien une famille qui a les sourire devant son écran
    5: pour changer le monde une voix n’es pas suffisante car il est trop facile de la faire taire mais un millions de voix ce l’est moins et si il y as 1 milliards de voix qui se révolte la c’est la victoire.
    6:Gandhi ne faisais que de la propagande et a été reconnu de tous je crois , ANONYMOUS fais le même ,et le fait que l’on en parle ici en est la preuve.
    7: comme on las déjà dis avant le piratage existe depuis bien longtemps
    qui n’as jamais enregistrer sur une cassette(invention de Philips)sa chanson préférer a la radio (c’est déjà du piratage :) )qui n’as jamais enregistrer un film sur canal + pour le prêter a ses amis dans la cour de recréation(la aussi c’est du piratage)après son venu les support cd et en même temps le matériel pour les graver et la encore qui n’as jamais copier un film un jeux pour un amis ou une personne de sa familles (la encore piratage)et je pourrais encore continuer des heures et des heures tellement la liste des moyen est longue … dvd ,mp3,mp4 etc etc etc
    Donc oui tout le monde est quelques part un pirate.
    8: sans pirates personne ne parlerais ici car internet est en premier une invention a but militaire avec des serveur qui on été tellement pirater qu’ils on été rendu public (merci pirates).les industrie du jeux facilite aussi le piratage dans un premier temps car une personne qui achète un jeux pour jouer en ligne le premier jour de sa sortie joues contre des pirates car sans pirates pas d’adversaire et c’est après un certain temps de commercialisation qui as assez de joueurs et la update pour sécuriser le serveur mais les pirates son déjà sur les nouveaux jeux et on abandonner le serveur ;)
    Donc oui la définition de pirates en informatique n’est pas la même que du temps des corsaire.
    Alors un peux d’indulgence et un grand merci a toute ces personne qui on rendu notre monde un peux plus libre oui merci.
    9: bien sur tout les pirates ne sont pas des incorruptibles et certain aide des groupe maffieux pour faire de l’argent avec des virus du type ransomware et autre mais tout nos politiciens ne sont pas des Jules César ,tous les dirigeant de lobby ne sont pas mère Teresa en fermant une usine ici car leur bénéfice ne sont que d’un milliard vont ouvrir une usine en inde ou l’on enferme les ouvrier même en cas d’incendie pour un salaire de 30 euro par moi, mais nous achetons encore et toujours ces grande marque non ?
    Alors avant de jeter la pierre contre les ANONYMOUS qui avec le peux de moyen qu’ils on essayent de nous réveiller jetons plutôt la pierre contre les vrai responsable du climat de crise mondial dans laquelle nous vivons avec le seule espoir que nous donne nos dirigeant pour nous en sortir sont le Lotto ;)
    Encore merci a vous ANONYMOUS et bonne chance pour un avenir meilleur si cela peux encore changer.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>