Checkthis prêt à passer à la vitesse supérieure

Par posté le 19 janvier 2012

Lancé depuis un moment déjà sur la toile, Checkthis est un site 100% belge qui vous permet de créer un page web en quelques clics, que ce soit pour une annonce personnelle ou commerciale. Le site gagnant en popularité, les développeurs ont décidé de passer à la vitesse supérieure avec trois nouvelles options : vendre en ligne, créer des formulaires de contact et des sondages / questions.

Depuis son lancement Checkthis a connu un certain succès. Le concept du site, qui repose sur la création de pages web en quelques clics seulement rend le site très intéressant à utiliser, aussi bien pour une utilisation professionnelle que privée. Très simple d’accès, le site permettait jusqu’à présent de promouvoir des produits sur la toile sans avoir à créer un site Internet. Un gain de temps énorme pour les start-ups et même pour de plus grandes entreprises qui n’ont pas toujours l’envie de dépenser beaucoup pour un résultat qui prend parfois des mois avant d’être en ligne.Les utilisateurs pouvaient également passer diverses annonces pour faire passer un message plus facilement que par un simple tweet ou poste sur le mur de Facebook.

Prochainement, Checkthis passera à la vitesse supérieure, avec trois nouvelles options lors de la création de pages. Ainsi, les utilisateurs pourront créer des pages dédiées à l’un de leurs objets en vente, à la manière d’eBay mais sans avoir à payer des frais, si ce n’est sur la transaction Paypal. Les formulaires de contact, qui peuvent être utilisés pour des offres d’emploi par exemple, rendent également les listings sur Internet beaucoup plus accessibles grâce à Checkthis. Enfin, des “polls”, soit des sondages / questionnaires seront également proposés.

Nous avons contacté le créateur et designer du site, Frédéric della Faille, pour lui poser quelques questions sur ces nouvelles options et revenir sur le succès du projet.

Geeko – Êtes-vous satisfait du succès de Checkthis ? Comment l’expliquez-vous ?

Depuis la création du service, 10 000 pages ont été créées avec Check This, et ce, sans qu’aucun effort Marketing ne soit entrepris. Il suffit qu’une page créée buzze un peu dans un pays pour que de nombreux utilisateurs de ce même pays décident de créer une page Checkthis à leur tour.

Geeko – Pour l’instant, le succès se résume-t-il à la Belgique ou Checkthis parvient-il également à trouver son public à l’étranger ?

Le plus grand nombre d’utilisateurs se trouve en effet en Belgique, mais dans l’ensemble, ils viennent d’un peu tous les pays. Les Etats-Unis se classent second, suivis de la France, mais nous en avons également du Brésil, et de bien d’autres pays !

Geeko – Comment vous est venue l’idée des nouveautés que vous venez d’annoncer ?

Nous vérifions toutes les pages créées (NDLR : plus de 10 000) et tentons de tirer des conclusions de l’utilisation de Checkthis. Ce que nous avons essayé de comprendre en premier lieu, c’est la raison de la création des pages. Il s’est avéré que les gens créent souvent une page avec une finalité bien précise. Liker, tweeter une page était une première étape pour nous, mais il fallait également répondre à certains objectifs comme vendre, contacter ou poster une offre d’emploi.

Geeko – L’idée de rester simple tout en proposant de nombreuses options définit bien Checkthis. Mais les utilisateurs peuvent-ils s’attendre à davantage d’options à l’avenir, ou éventuellement à deux versions : une pour le grand public et une pour les geeks par exemple ?

Non, nous ne souhaitons pas rendre la création des pages plus difficile. Le but de Checkthis est de permettre à tout un chacun de créer une page en quelques clics. Tout le monde doit pouvoir l’utiliser, y compris les enfants de cinq ans. En revanche, nous souhaitons bien entendu intégrer des fonctions complémentaires et former l’utilisateur à faire des pages plus performantes.

Geeko – Comment résumer les trois nouvelles options, niveau utilisation ?

L’idée des polls nous est venue sur base des feedbacks des utilisateurs. Cette nouvelle option peut s’avérer très pratique pour un designer qui hésite par exemple entre quatre designs différents et les soumet à ses amis, qui pourront ainsi voter pour l’aider à choisir. Pour ce qui est des formulaires, c’est également l’idée de simplifier la vie des utilisateurs qui est venue en première position. Créer une page de formulaire sur le net prend facilement une bonne heure, voire même plus, alors que sur Checkthis, cela prendra seulement quelques minutes ! Enfin, concernant les ventes en ligne, c’était principalement pour répondre à une demande des utilisateurs.

Geeko – Actuellement, le site est uniquement en anglais, envisagez-vous une version française à l’avenir ?

On considère en effet la possibilité de proposer un site en plusieurs langues, mais l’utilisation de Checkthis est déjà très simple. La recherche de fonds de financement nous permettra peut-être d’introduire plus de langues.

Propos recueillis par Etienne Froment

On en parle sur le forum.

Articles similaires:

4 Comments

  1. Thierry

    19 janvier 2012 at 14 h 45 min

    Quelle évolution, impressionnant!

  2. Ramon Suarez (Betagroup Coworking Brussels)

    19 janvier 2012 at 15 h 21 min

    Voici une video interview avec Fred qu’on a fait pendant LeWeb, ou il presente le nouveau CheckThis: http://youtu.be/h1f53dR7nHA

    Je ne sais pas si le code pour l’incruster va marcher:

  3. olm

    19 janvier 2012 at 20 h 40 min

    curieux de connaitre leur conditions d’utilisation et leur vision d’avenir face au lois anti-copyright liberticides en train d’être mis en place un peu partout…
    si il suffit à un quidam de mettre des fichier pourris pour que la SOPA ferme tout le domaine, ça va être drôle… :)

  4. 84pixels

    22 juillet 2012 at 21 h 36 min

    G�nial point. Je note !

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>