Wikipedia ferme ses pages pour 24h

Par posté le 18 janvier 2012

Wikipedia a mis ses menaces à exécution. La version anglophone de la célèbre encyclopédie en ligne est en grève ce mercredi, pour 24h. Motif: protester contre deux législations en cours d’examen au Congrès américain – Sopa et Pipa – visant à lutter contre les sites hébergeant des contenus pirates.

Qui fait grève ? Dans la foulée de l’annonce de Wikipedia, toute une foule de sites ont annoncé qu’ils lui emboîteraient le pas. Cela va du plus petit blog aux plus grands sites. La liste est longue. Parmi les grands noms, citons Google qui ne sera pas en grève mais a placé un lien sur sa page d’accueil américaine notifiant son opposition aux deux lois, la plateforme de blogs WordPress, l’association qui a créé le navigateur Firefox Mozilla, le site de téléchargements Tucows, le site de partage d’images Imgur, le site de partage de liens Reddit

Contre quoi protestent-ils ? Sopa et Pipa, qui visent toutes les deux à lutter contre les sites proposant des contenus pirates localisés hors des Etats-Unis. Ces lois soutenues par les grands lobbies de l’industrie cinématographique et musicale permettraient de bloquer l’accès à ces sites, de contraindre les moteurs de recherche à les déréférencer et de forcer les sites de paiement et les régies publicitaires à stopper toutes relations commerciales avec eux. Des lois qui, selon Wikipedia et l’immense majorité de l’industrie du Net, mettent gravement en danger un internet libre, gratuit et ouvert.

Sur quoi ces protestations pourraient-elles déboucher ? L’internet américain part en grève alors que le projet de loi Sopa a justement du plomb dans l’aile. L’administration Obama a clairement signifié ce week-end que le texte dans l’état actuel ne lui convenait pas. Il est donc ajourné. Mais pour Wikipedia, il n’y a aucune raison de crier victoire. Parce que Pipa, la sœur jumelle de Sopa, continue son parcours législatif, explique Sue Gardner, de la Wikimedia foundation. « Et parce que ces deux législations sont juste des indicateurs d’un problème plus large. Partout dans le monde, nous voyons le développement de lois visant à réguler l’internet qui heurtent nos libertés sur le web. Nous voulons que l’internet reste libre et ouvert partout dans le monde, pour tout le monde ».

Réagissez sur le forum.

Jean-François Munster, avec G.D

Articles similaires:

9 Comments

  1. un type

    18 janvier 2012 at 12 h 45 min

    Il y a de bonnes raisons de soutenir le mouvement, les lobbies de la musique et du cinéma (entendez de la vidéo car le cinéma, c’est en salle) n’ont qu’à proposer des produits de qualité et on aura peut-être envie de les acheter. Tant qu’ils proposeront trop cher de véritables navets, leur marché n’a aucune chance d’évoluer. De plus, de grands noms parmi ces majors sont à l’origine même du piratage… Prenons le cas de Sony qui distribue de la musique et des films : elle vend également les ordinateurs, les graveurs, les supports vierges qui permettent de convertir et copier. Sony a créé le piratage, mais tout ce qui l’intéresse, c’est d’avoir le beurre, l’argent du beurre, le sourire de la crémière pendant qu’elle se fait enfiler. Car ce qui intéresse ce genre de société, c’est de gagner pendant qu’on perdrait notre liberté d’utiliser les produits qu’elle nous a vendu. Mais dans un contrat, lors d’une vente, les deux parties doivent être gagnantes.

    • Patrick

      18 janvier 2012 at 15 h 10 min

      … et le bébé du beurre… un dictat.
      Que malheureusement le commun des mortels ne combattrons que trop tard, comme toujours…

  2. Pingback: Wikipedia ferme ses pages pour 24h | ZlePoiZon

  3. Genau

    18 janvier 2012 at 13 h 06 min

    En même temps on légalise ce qui est interdit. Alors je comprends cette loi et elle me semble logique.
    Si les gens ne sont pas contents parce qu’ils ne pourront plus voler de la musique et des films, c’est bien dommage pour eux, mais c’est comme ça, c’est la loi.

    • Renaud

      18 janvier 2012 at 16 h 05 min

      Vous racontez n’importe quoi… Il est légal d’acheter un paquet de cigarette, mais illégal de le fumer dans un endroit public fermé. Doit on empêcher la vente de cigarette parce que des gens pourraient fumer dans ces endroits ? Il n’ont rien légalisé du tout, c’est toujours interdit. Comme brûler un feu, sortir sa poubelle avant 18 heures, etc… imaginez la suite avec votre façon de penser !

  4. Genau

    18 janvier 2012 at 13 h 07 min

    En même temps on légalise ce qui est interdit. Alors je comprends cette loi et elle me semble logique.

    Si les gens ne sont pas contents parce qu’ils ne pourront plus voler de la musique et des films, c’est bien dommage pour eux, mais c’est comme ça, c’est la loi.

  5. un type

    19 janvier 2012 at 8 h 21 min

    Il ne s’agit pas de voler de la musique, il s’agit de s’insurger contre le fait que des sites puissent se faire fermer sur base de de plaintes de gens qui sont loin d’être francs dans leur démarche : l’industrie multimedia. Si quelqu’un met une vidéo soumise à copyright sur YouTube on pourrait fermer YouTube ? Si Google donne comme résultat de recherche un lien vers du matériel piraté, on pourrait fermer Google ? Certains gouvernements dictatoriaux ne font rien d’autre, mais ici il s’agit des USA, pays de la « liberté » ! Comment savoir si un site qui propose des blogs à ses utilisateurs sera fermé car un blog propose un lien vers un fichier musical de Eminem ou car un autre parle de Guantanamo ? Et puis, qui n’a jamais lu sur un DVD que sa reproduction même partielle est interdite au détriment du droit de citation ? Dernièrement, j’achetais un DVD en grande surface, son menu ne fonctionne pas sur mon lecteur, il est impossible d’en voir le film. Devrais-je le ramener et être définitivement privé de voir l’œuvre ? Ben non, je vais l’extraire et ne garder que le film car j’ai payé pour le voir autant que j’en ai envie, car je voulais soutenir l’auteur par mon achat. Et ça va me coûter un DVD vierge de plus, y compris la taxe pour copie privée. Je crois fermement que si l’industrie multimedia a des problèmes, c’est qu’elle est trop gourmande et car elle ne propose pas assez de produits de qualité. À coté de ça, elle ne protège ni ne met en valeur les auteurs et leurs œuvres, elle cherche à faire du fric à tout prix.

  6. Torpille

    19 janvier 2012 at 22 h 57 min

  7. Pingback: Réplique immédiate à la fermeture de Megaupload | Aeon Group

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>