Après les révélations faites hier sur le site Nikopik.com à propos des téléchargements illégaux constatés par 261 adresses IP du Ministère français de la culture, le ministère de la rue de Valois s’est fendu, ce jeudi soir, d’une réponse à l’animateur du site, Nicolas Perrier.

“La direction des systèmes d’information du Ministère veille strictement à l’utilisation qui est faite des ordinateurs de son parc. La configuration de son réseau empêche la connexion à des réseaux de pair à pair, ce qui exclut toute possibilité d’usage de tels réseaux à des fins de téléchargement illégal à partir d’ordinateurs du ministère. Les vérifications internes actuellement en cours confirment ce point.”
Les critiques adressées hier par le site français, présenté comme anti-Hadopi, portait précisément sur les failles de la méthode utilisée par Hadopi, pour repérer les internautes qui téléchargeraient illégalement des contenus sur le web, au départ de leur adresse IP.
“Le procédé utilisé par le site youhavedownloaded.com ne peut en aucune manière être comparé avec la méthodologie TMG avec laquelle travaille l’HADOPI “, répond le ministère de la Culture, mis à mal par les révélations. ” Les constatations effectuées par ce procédé ne peuvent donc remettre en cause le processus mis en place par l’HADOPI, en particulier en ce qui concerne la fiabilité des constats établis à partir d’une adresse IP.”
Et de conclure, de manière péremptoire d’un “En conséquence, l’ensemble de ces allégations apparaît infondé.”

Nicolas Perrier résume “la direction des systèmes d’information du Ministère affirme que leur réseau informatique est inviolable (propos qui risquent de faire rire plus d’un informaticien aguerri), n’explique pas comment des adresses réservées exclusivement à l’usage du Ministère de la Culture se retrouvent liées à des téléchargements illégaux (l’Elysée avait au moins eu l’honnêteté d’affirmer officiellement ce que tout le monde sait déjà : les adresses IP ne sont pas assez fiables pour démontrer avec certitude la culpabilité des internautes), estime que la collecte d’adresses IP par TMG n’a strictement rien à voir avec la collecte d’adresses IP du site YouHaveDownloaded.com, mais n’explique pas pourquoi et ne se justifie pas…”

Et l’animateur du site Nikopik persiste, malgré ce démenti officiel : “le système actuellement mis en place par Hadopi et TMG pour traquer les internautes téléchargeurs n’est pas du tout fiable. Nous en avons ici la preuve éclatante, et rien de ce qu’affirme le Ministère ne vient démontrer le contraire.”