Alors qu’il effectuait une série de visites en Asie, Eric Schmidt, président du Conseil d’Administration de Google a annoncé qu’il voulait soutenir ses partenaires face aux plaintes portant sur la paternité de certains brevets visant sa plate-forme Android.

Eric Schmidt

Le temps d’une tournée asiatique, le dirigeant de la firme de Mountain View a tenu à apporter son soutien aux « sociétés partenaires » de Google. Eric Schmidt a également déclaré : « Toutes ces entreprises, y compris celles présentes à Taiwan, profiteront de notre soutien. Par exemple, nous avons pris le parti de HTC dans sa bataille contre Apple parce que nous pensons que la manière d’agir d’Apple n’est pas correcte ».

D’après Reuters, ce soutien se traduirait concrètement sous 3 formes : un partage d’informations, une contribution d’expertises industrielles et l’accès aux brevets détenus par Google. Dans ce dernier cas, cette facilité sera permise si une firme utilisant Android pour ses produits fait face à un procès.

À n’en pas douter, cette aide sera très appréciée par HTC mais aussi par Samsung. Les deux fabricants sont actuellement confrontés à Apple dans une bataille judiciaire portant sur l’utilisation de brevets.

Comme par hasard, l’annonce d’Eric Schmidt s’opère alors que Microsoft vient de s’en prendre à Huawei, un constructeur chinois de smartphones et de tablettes . Si cette « guerre des brevets » se livre en premier lieu dans les tribunaux, elle a aussi lieu sur le plan de la communication.

Source : generation-nt.com