La société S²Media, spécialisée dans la gestion de campagnes publicitaires web et l’appropriation des réseaux sociaux, a rejoint le groupe Rossel. “Grâce à S²Media et à leur expérience, nous devenons un interlocuteur plus complet pour un annonceur”, explique Thierry Hugot, directeur commercial et marketing de Rossel. “Nous allons pouvoir aller plus loin que la simple vente d’espace et proposer des solutions plus complètes, plus globales dans les campagnes d’une marque.” S²Media fera également profiter le groupe Rossel de son expertise dans le tracking des audiences web et mobiles.

“Nous souhaitons acquérir cette expérience dans tous les secteurs du groupe Rossel”, poursuit-il. “S²Media va devenir, pour nous, un centre d’expertise en interne”. Raphaël Stuyck, un des fondateurs de S²Media, confirme: “Nous allons aider les titres du groupe à consolider, voire à faire évoluer leur position sur les réseaux sociaux. Nous avons déjà des clients internationaux qui vont au delà de l’Europe”. et de citer la campagne M&M’s qui proposait d’élire son personnage M&M’s préféré. “Une campagne qui a tourné dans 25 pays”, précise-t-il.

Fondée en 2007, la société qui emploie actuellement 14 personnes ne cesse de grandir et profitera, de son côté, des structures commerciales, juridiques et administratives du groupe Rossel. “C’est un soutien important pour nous permettre de nous concentrer sur notre métier”, assure Raphaël Stuyck. “Le groupe Rossel va également nous faciliter l’internationalisation de la société, c’est un groupe de presse qui n’est pas uniquement online et qui va nous aider à développer des nouveaux produits pour les annonceurs, axés sur un mix de supports online et offline.”

Malgré le rapprochement, S²Media conservera la responsabilité opérationnelle de la société. “Le but n’est pas de tout contrôler, S²Media restera indépendant”, précise Thierry Hugot. “C’est une relation win-win”, insistent-ils de concert.

Dans un communiqué, Bernard Marchant, administrateur délégué du groupe Rossel a indiqué que cette opération visait “à accélérer encore la mutation du groupe Rossel vers le numérique. Par ailleurs, cette forme de collaboration s’inscrit dans le modèle entrepreneurial que nous activons dans les entreprises de notre groupe et ce avec une ambition internationale”.