Facebook veut civiliser les débats sur internet

Par posté le 2 mars 2011

Facebook a lancé mardi une nouvelle version de sa plateforme de gestion des commentaires qui obligera les internautes à s’identifier avant de commenter des articles sur les sites partenaires, une initiative visant à civiliser les débats sur internet.

De nombreux sites et journaux sur internet ont déjà sous-traité à Facebook leurs interfaces de commentaires: les internautes peuvent connecter leur compte Facebook au site et commenter ainsi les articles en signant de leur nom, avec un lien renvoyant vers leur profil Facebook. Mais, sur ces sites, il était quasiment toujours possible de commenter anonymement, sans passer par
l’identification Facebook.

Dans la nouvelle version de l’interface, l’anonymat ne sera pas possible. Les sites obligeront les internautes à s’identifier avec Facebook ou d’autres fournisseurs d’identité, comme Yahoo. Comme dans la version actuelle de la plateforme, l’internaute aura également le choix de publier son commentaire sur Facebook en même temps que sur le site sur lequel il a commenté. Le commentaire apparaîtra sur le fil Facebook de ses amis, qui pourront à l’inverse poursuivre la conversation en publiant leurs
commentaires sur le site initial.

Cette possibilité de publier des notes depuis Facebook sur un autre site est une première pour Facebook, selon le site Techcrunch qui teste la nouvelle interface. Enfin, la nouvelle plateforme permettra aux administrateurs des sites de bannir certains mots, comme les insultes qui fleurissent si souvent en ligne.

(d’après afp et TechCrunch)

Articles similaires

0 Comments

  1. lal

    2 mars 2011 at 6 h 43 min

    Facecops.

  2. Lola

    2 mars 2011 at 7 h 12 min

    Il y a une très bonne manière de “civiliser” Facebook, c’est de ne pas y aller. Avons nous besoin de vendre livrer notre vie privée pour qu’elle devienne une marchandise ?

    • Claude Wolteche

      2 mars 2011 at 8 h 04 min

      votre avis sur la question est il une manière de vendre votre vie privé? Je ne crois pas.

  3. jpv0370

    2 mars 2011 at 7 h 30 min

    @lola
    voila la meilleure façon d’agir. Je ne comprends pas le besoin qu’ont certains d’étaler ainsi leur vie sur internet.
    Souvent, sans en mesurer les conséquences.

  4. mertensclaude

    2 mars 2011 at 7 h 43 min

    Indépendamment des motivations réelles (car on ne sait jamais ce qui se cache derrière les initiatives de ce genre), je trouve que réagir ou intervenir dans des forums ou des articles consacrés à l’actualité devrait se faire en toute responsabilité. Autrement dit, sous le nom réel et non sous un pseudonyme. Il s’agit d’assumer ses propos et donc de prendre les risques que suppose la liberté d’expression. Car les indignations sous pseudos me paraissent toujours frelatées, des sous-traitances de courage, de la lettre anonyme sans intérêt. Autre chose sont les confidences ou questions relatives à la vie personnelle, genre personne qui ou pose une question anxieuse sur sa sexualité ou toute autre témoignage personnel dramatique. Cela dit, je pense qu’il faut se méfier de Facebook (ou autres sites dits “sociaux”) comme de la peste. Car des humains peu scrupuleux sont toujours en embuscade…

  5. Claude Wolteche

    2 mars 2011 at 8 h 01 min

    Rien de plus normal, rien n’est plus lâche qu’une lettre anonyme, pourquoi le net serait il différent?

  6. cahetel

    2 mars 2011 at 8 h 06 min

    @mertensclaude: donc même si vos propos sont dans la légalité, mais contraire à l’opinion de certaines personnes, vous prennez le risque de vous faire agresser physiquement?

    Demander un peu à certains chinois si ils ne préfèrent pas un certain anonymat. Demander à certains homosexuels africains si ils ne préfèrent pas l’anonymat. Et enfin, demander à certains coptes d’égyptes ou des chrétiens du pakistan si ils ne préfèrent pas l’anonymat….

  7. Pascal

    2 mars 2011 at 8 h 31 min

    Ce qui me gêne la devant c’est que Facebook, centralise ce que l’on dit partout. C’est comme les boutons j’aimes sur les sites… en fait ce botton est un iframe, une micro fenêtre sur le site facebook, donc ils savent que je suis passé sur tel site même si je ne clic pas sur ‘j’aime’. Avec le pensée puritaine politiquement correcte de cette société qui banis des utilisateurs pour avoir publié une représentation de peinture ancienne représentant un femme nue ( l’origine du monde)…. On est de plus en plus face a la police de la pensée.
    Oui j’ai un compte facebook, et google…
    Il ne faut pas bannir, mais utiliser en connaissance de cose !

  8. Nix

    2 mars 2011 at 9 h 46 min

    Pour ma part, utilisateur web ne disposant pas de compte facebook (et n’en voulant pas), je trouve cette idée scandaleuse. Tant parce qu’elle oblige l’utilisation de facebook pour réagir sur des forums que parce qu’elle centralise plus encore l’information chez facebook (en ajoutant une composante ‘idéologie politique etc.’ à la manne dont dispose déjà facebook.

  9. Hregrin

    2 mars 2011 at 10 h 48 min

    J’ai un a priori négatif sur toute initiative visant à “civiliser” le Net… Pour rappel, la dernière fois que ce mot à été utilisé, c’était par Sarkozy sur le sujet de ses lois Hadopi et Loppsi 2…

  10. Guillaume

    2 mars 2011 at 18 h 32 min

    Bien que dévoiler sa véritable identité est responsabilisant, je ne pense pas que le web en ai besoin. La force d’internet, c’est que n’importe qui puisse déposer n’importe quelle information, et qu’elle soit accessible à tous. Je suis toujours réticent à laisser mes informations personnelles, je ne sais en effet pas ce que l’on peut en faire. Et l’idée d’exposer ma personnalité et mes opinions à la vue de tous ne me plaît pas. Dans la vie normale je me flatte de ne pas être cernable entièrement, je n’aime pas que l’on puisse penser me comprendre entièrement. Ainsi,exposer mes opinions, mes relations et mes centres d’intérêt à n’importe qui n’est pas une idée plaisante. La meilleure façon de ne pas être étiquetté est de ne pas donner suffisamment d’informations pour l’être.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>