Le graffeur britannique Banksy a offert sa propre vision des Simpson ce dimanche soir sur FOX dans un générique controversé.

Banksy, activiste politique et spécialiste du graffiti, était ainsi le premier artiste à pouvoir réaliser sa version du générique des Simpson. Comme le rappelle Slate.fr, Lors de chaque épisode de la série d’animation, trois choses varient dans son générique de début : le solo de saxophone de Lisa, le tableau de punition de Bart, et la scène finale du canapé. Dans ce générique façon Banksy, le nom du graffeur se retrouve sur plusieurs murs et Bart copie “I must not write all over the walls” (“Je ne dois pas écrire sur les murs”). Mais c’est surtout la scène du canapé qui a marqué les esprits. On y voit des dizaines d’ouvriers dans un atelier minable en train de créer les images de la série et de fabriquer les produits dérivés, des peluches aux effigies des Simpson. Selon la BBC, Banksy se serait inspiré de rapports dénonçant la sous-traitance de l’animation des Simpson à des compagnies sud-coréennes. Le générique personnalisé se termine sur le célèbre logo de la 20th Century Fox encerclé de barbelés.

L’ensemble de la presse américaine a marqué son étonnement que la compagnie ait accepté de diffuser ce générique subversif alors que le network est connu pour sa politique de censure des sujets sensibles. L’artiste précise néanmoins que son storyboard a entraîné “des retards, des disputes et des pressions sur le département d’animation”.

[youtube 2AA8gEokOhU]

Source de la photo: oeuvre de Banksy à la Nouvelle-Orléans en 2008

François Jadoulle (St.)